Alors que le mystère autour de la Zone 51, la base militaire ultra secrète installée au milieu du Nevada, entretient toutes sortes de spéculations, et que des internautes ont entrepris de s’y introduire, 2 jeunes youtubeurs viennent de tenter l’expérience…

À LIRE AUSSI: Zone 51 : des internautes veulent libérer les extraterrestres en septembre

Objet de tous les fantasmes et des idées les plus folles, la Zone 51 est au cœur de toutes les théories les plus dingues, notamment liées aux Ovnis et aux extra-terestres. Grande de 155 Km², située dans le désert du Nevada, elle est présentée par l’armée américaine comme une base militaire secrète où sont notamment testés des appareils expérimentaux. Des explications qui ne convainquent pas, ni aux Etats-Unis ni à l’étranger, et qui ont poussé plus de 2 millions de personnes à annoncer sur Facebook leur participation à un canular visant à envahir la zoneen courant comme Naruto”. Face à l’engouement qu’il a déclenché avec son event intitulé “Raid sur la zone 51, ils ne pourront pas tous nous arrêter”, et face au sérieux de certains, le créateur de l’évènement, Matty Robert, a dû expliquer publiquement qu’il s’agissait d’une blague et qu’il annulait cette mission farfelue prévue le 20 septembre, qu’il avait transformé en festival, l’Alienstock. Il se justifie en mentionnant les risques dus au manque d’infrastructures sur place et aussi les problèmes d’insécurité en cas d’affluence trop importante.

zone-51-google-map
La Zone 51 vue sur Google Map

Dans ce contexte, le Time nous apprend que 2 jeunes youtubeurs néerlandais, âgés de 20 et 21 ans, ont été arrêtés par la police pour avoir pénétré dans la Zone 51 le mardi 10 septembre. En possession de matériel informatique, d’un drône et d’une caméra contenant des images tournées peu de temps auparavant, Ties Granzier et Govert Sweep ont écopé de 3 jours de prison, d’une amende de 2 280 dollars, et d’une interdiction d’un an d’approcher la zone. Ils ont relâché le jeudi suivant après s’être acquitté d’une caution de 500 dollars.
Une sacrée mésaventure qui ne devrait malgré tout pas freiner les quelques complotistes prêts à partir à la chasse aux extra-terrestres. Le phénomène semble d’ailleurs inquiéter les forces armées américaines puisqu’elles ont récemment publié un communiqué, réaffirmant qu’il était interdit de pénétrer dans une zone militaire interdite sous peine de sanctions. On saura dans quelques jours si ces recommandations ont été suivies ou pas…