Booba vs Kaaris : Mourad Boudjellal fait une proposition pour l’octogone !

Certes un peu tardive, mais l’homme d’affaires et président du club de rugby Rugby Club Toulonais (RTC), Mourad Boudjellal, a fait une proposition pour que Booba et Kaaris puissent se rencontrer et assurer leur combat dans un octogone en France…

Cette histoire entre les 2 rappeurs-ennemis, Booba et Kaaris, n’en finit plus de rebondir. Dans les derniers épisodes, la ville de Bâle en Suisse avait donc mis son veto à l’organisation du combat sur ses terres, obligeant les organisateurs, la société SHC, a trouvé une nouvelle solution. Une rencontre à Genève, toujours en Suisse, mais à huis clos, uniquement sur invitations et diffusées sur le web avait alors été annoncée pour maintenir l’évènement au 30 novembre 2019. Mais c’était sans compter sur la nouvelle prise de paroles de Kaaris dans les colonnes du magazine L’Equipe en ligne, qui a décidé, le 19 septembre, d’annoncer qu’il se retirait de ce qui est devenue pour lui une véritable mascarade. Il déclarait son abandon en ces termes : “L’organisateur trouvé par Booba, la société SHC, nous parle d’un endroit secret, dévoilé à la dernière minute. On nous dit aussi aujourd’hui que les gens ne pourront venir que sur invitation. Moi, je n’ai pas signé pour ça ! Tout ça manque de sérieux […] Ça s’arrête là. Je préfère me retirer de leur histoire car ça me fatigue et ça fatigue même beaucoup de gens, je pense.”

À LIRE AUSSI: Kaaris refuse le combat contre Booba : “Je n’ai pas signé pour ça” !

A ses propos, Booba avait réagi sur ses réseaux, qu’en mettant un terme à sa participation au combat et donc au contrat qu’il avait signé, le rappeur de Sevran s’exposait à des pénalités… à hauteur de 300 000 euros. La SHC avait également diffusé un communiqué faisant porter tous les torts à Kaaris. Ce dernier rappelait, à son tour, dans des vidéos IG que rien n’avait été fait en prenant compte ses revendications, et en affichant les clauses du contrat qui n’avaient pas respectées par la SHC

À LIRE AUSSI: Kaaris justifie son choix et répond à Booba en montrant le contrat…

Mourad Boudjellal fait une proposition…

Le président du RCT (avec qui le club a obtenu 3 titres de Champion d’Europe et 1 titre de Champion de France) est également chroniqueur sur la radio RMC, dans l’émission Les grandes gueules animées par Alain Marschall et Olivier Truchot, et c’est dans ce cadre que ce 20 septembre, que ce dernier a mis son grain de sel dans cette saga aux multiples rebondissements. Alors que sur le plateau, il était question de l’annulation du combat Booba-Kaaris, Mourad Boudjellal sur un ton très sérieux, mais peut-être bien aussi ironique, a proposé d’organiser l’affrontement dans le stade de son équipe à Toulon, le Stade Mayol, rappelant également que les 2 artistes n’avaient jamais vraiment eu l’intention de se taper : Ça fait partie du show des 2 hommes pour exister. S’ils veulent se battre que ce soit en boxe anglaise, en boxe française, moi, je leur mets à disposition le Stade Mayol. Je prends juste un pourcentage sur la billetterie. Il y a 18 000 places, 49 loges. S’ils veulent se battre, je me débrouille pour leur mettre le stade à disposition, mais je ne suis pas certains qu’ils soient d’accord” !

Une proposition surprenante qui n’a pas encore fait réagir les principaux protagonistes, d’autant que la France est en train de légaliser le MMA, mais qui semble un peu tardive quand on sait que Kaaris semble avoir mis un terme à ce projet…