Benab – L’interview en 5 mots : “Maes, je le connais depuis petit, Kalash Criminel depuis…”

Alors qu’il vient de sortir son 1er album Dracarys ce vendredi 27 septembre, Youness alias Benab a répondu à nos questions pour se livrer sur sa vie et sa carrière dans notre Interview en 5 mots.

“Les gens me comparent à Soolking à cause du côté oriental…”

Avec Dracarys, son 1er album studio, Benab compte bien s’installer définitivement dans le paysage du rap français. Révélé en 2018 grâce au morceau Baléares, le rappeur originaire de Sevran accumule depuis les singles à succès et les millions de vues sur YouTube. Sans chercher à absoluement faire des scores, celui qui a notamment collaboré avec Maes et Kalash Criminel souhaite surtout utiliser ce projet comme une carte de visite, afin de démontrer sa capacité à s’adapter à des thèmes variés, allant de l’amour à la vie de son quartier ou jouant de l’egotrip. Soutenu par Bersa, un beatmaker qu’il connaît depuis quelques années, ainsi que Seven, ancien rappeur devenu producteur, Benab paraît aujourd’hui bien armé, entre rap et chant, pour devenir un nom important de la scène rap, et pop urbaine.

À LIRE AUSSI: Benab sort son 1er album Dracarys, avec Maes, Kalash Criminel… [Sons]

De Sevran à Game of Thrones

A l’occasion de la sortie de ce 1er album, Benab nous a reçu à Paris, avec Bersa, dans le studio où les 2 hommes ont préparé ce projet. Humble, il se veut malgré tout comme un porte-drapeau de sa ville, qu’il aime pour son activité et la solidarité qui y planent. Il lui avait d’ailleurs dédié le titre Sevrania. Bien conscient de développer un style qu’aucun artiste Sevranais (et ils sont nombreux) ne fait aujourd’hui, Benab place malgré tout beaucoup d’importance aux mots et utilisent les mélodies tel un appât, afin de faire passer ses messages, parfois durs mais qui se veulent toujours positifs. A travers à 5 mots, il nous parle ainsi de lui, de son parcours scolaire concluant malgré les exclusions, de sa passion pour le sport et le foot en particulier ainsi que pour le théâtre et le cinéma, un milieu qui le fait rêver. Forcément, il revient sur son attachement à sa ville.
Il évoque encore son amour pour son pays d’origine, l’Algérie, et évoque le cas de Soolking à qui certains le comparent, mais aussi ses grandes ambitions nourries par une enfance pas toujours facile, dans sa carrière de chanteur et peut-être plus tard d’acteur… Enfin, il nous raconte son attrait pour la série Game Of Thrones, au point d’inviter la voix française de Daenerys, Marie Tirmont, à venir poser sur l’intro de son album, dont le titre – Dracarys – fait également référence à la célèbre saga de HBO.

“Ramener la voix de Daenerys, c’était un truc de malade…”

Benab – L’interview en 5 mots :