Emiliano Sala : la FIFA ordonne à Cardiff de payer 6 millions d’euros à Nantes

9 mois après l’accident mortel d’Emiliano Sala, la FIFA a condamné le club de Cardiff à payer 6 millions d’euros au FC Nantes, dans le cadre du transfert du joueur argentin.

En janvier dernier, le monde du football tout entier pleurait le décès d’Emiliano Sala, âgé de 29 ans. Révélé à Bordeaux où il est arrivé à 20 ans, le natif de Cululú, une ville située dans la province de Santa Fe, faisait les beaux jours du FC Nantes avant d’être poussé vers la sortie par le club. Sala avait donc opté pour un beau challenge à Cardiff, le club Gallois évoluant en Premier League anglaise, et les 2 clubs s’étaient mis d’accord pour un transfert autour de 20 millions d’euros. Malheureusement, après la signature du contrat, Emiliano Sala avait fait son retour à Nantes, histoire de dire au revoir à ses coéquipiers. Et alors qu’il avait embarqué dans un petit avion censé le ramener dans sa nouvelle ville, Sala et son pilote disparaissaient sans qu’aucun signal de détresse n’ait pu être envoyé…

À LIRE AUSSI: Emiliano Sala : un message envoyé à ses amis avant sa disparition rendu public…

Tandis que l’affaire judiciaire a depuis bien avancé, mettant les lumières les immenses défaillances des différents protagonistes de cette affaire, le FC Nantes et le club de Cardiff étaient en conflit. Tandis que le club britannique devait verser une partie de l’indemnité promise à leurs homologues, les dirigeants gallois refusaient de verser le moindre centime aux Nantais, expliquant que la disparition de Sala rendait cet engagement nul. Une position pas vraiment partagée par la commission juridique de la FIFA qui a condamné Cardiff à verser l’intégralité de la somme due au FC Nantes. 

Comme il était convenu entre les clubs, le paiement s’étalera sur 3 échéances dont une première de 6 millions d’euros à régler dès maintenant, suivi d’un second paiement de la même somme en janvier puis d’un dernier règlement en janvier 2021. Si la décision a sans doute rassuré les Nantais, le club de Cardiff, qui peut faire appel sous 10 jours, a d’ores et déjà fait part de son souhait d’éclaircissements auprès de la FIFA.