Après avoir reconnu le vol de la montre de son coéquipier Kasper Dolberg, le jeune attaquant Lamine Diaby-Fadiga a vu son contrat rompu par son club de l’OGC Nice. Il s’est engagé dans la foulée avec le Paris FC.

L’histoire avait fait couler beaucoup d’encre la semaine dernière. Plus de 2 semaines après le vol de la montre de son attaquant Danois Kasper Dolberg, l’OGC Nice a confirmé aujourd’hui qu’elle avait rompu le contrat de son jeune joueur, Lamine Diaby-Fadiga. International espoir français formé à Nice, il avait reconnu la semaine dernière sa culpabilité, expliquant avoir revendu dans la foulée cette montre d’une valeur de 70 000 € et s’engageant à la rembourser intégralement. Une information pas vraiment surprenante alors que de nombreuses sources proches du club évoquaient cette possibilité ces derniers jours, et ceux malgré le très gros potentiel de l’attaquant âgé de 18 ans qui avait fait ses débuts professionnels avec les Niçois la saison dernière.

Ses excuses auprès du vestiaire et du joueur n’auront donc pas suffit à convaincre les dirigeants niçois de le conserver, même si Dolberg devrait retirer sa plainte. Et si Nice s’est donc séparé de Diaby, le talent du joueur lui a immédiatement permis de rebondir puisqu’il devrait s’engager dans les prochains jours avec le Paris FC. Bon dernier de Ligue 2, le club francilien renforce une fois de plus son attaque, quelques jours seulement après avoir annoncé l’arrivée de l’ancien joueur du PSG et de la Roma Jérémy Menez. Reste que la réputation du petit frère du rappeur Kader Diaby risque d’être entaché pendant un très long moment…