Alors que R. Kelly avait demandé sa libération conditionnelle en attendant son jugement, la justice américaine a officiellement refusé de laisser sortir l’artiste de 52 ans.

R. Kelly ne sortira pas de prison. Tandis que l’ex-star du RnB, suspecté d’être au cœur d’un nouveau scandale sexuel, est toujours incarcéré dans un centre pénitencier de l’Illinois, il avait tout récemment fait une demande de remise en liberté en attendant son procès qui devrait avoir lieu en mai 2020. Expliquant qu’il souffrait de plusieurs problèmes de santé, parmi lesquels une hernie non soignée, des problèmes d’anxiété et d’engourdissements des mains, ses avocats espéraient ainsi pouvoir lui permettre de retrouver la liberté.

R. Kelly reste en prison…

Une possibilité que les juges en charge du dossier ont refusé ce mercredi, comme nous l’apprend TMZ. Les magistrats ont ainsi justifié leur décisions en affirmant notamment que les chances de fuite dans un pays étranger étaient grandes. Déjà incarcéré pendant quelques jours plus tôt cette année, il avait tenté de quitter les Etats-Unis pour rejoindre Dubaï en compagnie de ses 2 petites-amies. Les juges ont également expliqué craindre d’éventuels pressions et représailles du chanteur et de ses proches auprès des victimes ayant témoigné, comme ce fut le cas dans le passé.

À LIRE AUSSI: R. Kelly plaide non coupable face aux accusations de crimes sexuels

En plus de ces craintes, la justice a également expliqué que R. Kelly avait menti quant à l’état de ses finances. S’il avait expliqué être ruiné, les enquêteurs ont découvert que R. Kelly avait en fait redirigé les droits financiers qu’il touchait sur ses titres vers le compte de l’un de ses amis d’enfance, qui pouvait évidemment facilement lui reverser en liquide. Il va donc devoir prendre son mal en patience et devra préparer sa défense depuis sa cellule. Il ne pourra pas non plus voir ses 2 petites-amies, ce dont il s’était plaint il y a quelques jours par la voix de ses avocats…