6 policiers en garde à vue pour une arrestation violente

6 policiers de la CSI 93 ont été placé en garde à vue ce mardi après la parution en août d’une vidéo où ils arrêtaient violemment un jeune homme à Saint-Ouen.

6 policiers, membres de la de la Compagnie de Sécurisation et d’Intervention de la Seine-Saint-Denis, ont été placé en garde à vue ce mardi dans le cadre d’une enquête pour des faits de violences par personne dépositaire de l’autorité publique, faux en écriture publique et vol. Ils avaient été filmé le vendredi 9 août par le témoin d’une arrestation très violente dans la cité Cordon à Saint-Ouen (93). Sur les images, on voyait un policier en civil se battre avec un homme avant que ce dernier ne chute et que les collègues en tenues du premier arrivent. L’un d’entre eux va adresser un coup de pied à la tête, avant que plusieurs coups de poing ne soient données à la victime, suspectée d’être membre d’un réseau de trafic de drogues, qui s’en sortira avec 3 jours d’interruption totale de travail.

Par la suite, cet homme avait déposé 2 plaintes contre les policiers qui l’ont arrêté, l’une pour violences volontaires aggravées, l’autre pour pour torture et acte de barbarie. Il affirme ainsi avoir reçu plusieurs coups de tasers au niveau des parties génitales quand il était transporté vers le commissariat. Des faits qui avaient poussé le parquet de Bobigny a ouvrir une enquête, immédiatement confiée à l’IGPN. L’avocat de la victime, Maitre Yassine Bouzrou, a assuré attendre maintenant des décisions fortes : “Compte tenu de la gravité des faits reprochés, nous attendons désormais que les mis en cause soient déférés devant un juge d’instruction en vue de leur mise en examen pour torture et actes de barbarie”. Une première réponse devrait être donnée dans quelques heures, à l’issue de la garde à vue des 6 policiers…