Kery James raconte son film Banlieusards : “Ils avaient conscience qu’on ne pouvait pas manipuler ma parole”

Alors que son 1er film Banlieusards sort ce samedi 12 octobre à 20h sur Netflix, Kery James nous a reçu pour une interview où il évoque son long-métrage qu’il a coréalisé avec Leïla Sy.…

Qu’il soit en groupe, avec Ideal J d’abord, au sein d’un collectif, la MafiaK’1Fry, ou en solo, en près de 30 ans de carrière et un engagement sans faille toujours en poursuivant une parcours artistique au sens large (musique, scène, théâtre, cinéma…), Kery James a su lui aussi donner un sens au slogan défendu par le groupe parisien, la Scred Connexion : Jamais dans la tendance mais toujours dans la bonne direction…”

D’abord porté par la musique, il élargit très vite son champs d’expression, mais jamais sans se détourner de son engagement (social et politique) qui le placera au rang des rappeur français les plus conscient. Bien décidé à se lancer de nouveaux défis, et alors qu’il fêtera fin décembre son 42ème anniversaire, celui qui a grandi à Orly (94) a écrit, il y a plusieurs années déjà, le scénario d’un film.

kery james leila sy Banlieusards
Kery James et Leïla Sy sur le tournage de Banlieusards

Malgré son nom déjà bien installé, tout comme les jeunes de quartiers qui ont du mal à se faire une place dans la société, Kery James rencontrera des difficultés pour faire produire ce long-métrage dont le scénario a pourtant été reconnu pour ses qualités par de nombreux professionnels. Accompagné de son amie et réalisatrice, Leïla Sy, Kery habitué au combat, que se soit dans la vie en tant qu’enfant des banlieues, artiste évoluant dans le rap, son discours engagé ou même dans la boxe qu’il pratique, ne baisse pas les bras – c’est d’ailleurs le propos de son morceau Banlieusards extrait de son album A l’ombre du show business en 2008. Heureusement. C’est finalement aux côtés d’un nouvel acteur majeur de la production audiovisuelle qu’il trouvera son salut. Netflix produira et diffusera son film, Banlieusards.

À LIRE AUSSI: Kery James : Netflix va produire son 1er film, Banlieusards !

Alors qu’il avait finalement opté pour une adaptation de son scénario au théâtre avec A vif, Kery a donc eu, à force de persévérance, la très belle surprise de voir Netflix sélectionné son film parmi plusieurs créations françaises. C’est ainsi qu’en plus du soutien financier et matériel de la plateforme de streaming, le rappeur et réalisateur verra son film diffusé dans 8 pays et être sous-titré en 14 langues. Une œuvre de fiction qui raconte le parcours de Noumouké, un jeune homme âgé de 15 ans, petit dernier d’une famille vivant en banlieue Parisienne. Tandis que l’aîné, Kery James, est un délinquant impliqué dans le trafic de drogue, son autre frère est lui avocat. Noumouké va donc devoir choisir la vie qu’il désire mener, alors que l’on suit le parcours de chacun…

kery james Banlieusards

Si le public va pouvoir enfin découvrir son film, Kery James a répondu à notre interview réalisée cette semaine. Avec nous, le rappeur du 94 évoque les difficultés rencontrés pour réaliser ce long-métrage mais aussi le travail fourni par sa réalisatrice, Leïla Sy. Il évoque le contenu du film de ses inspirations (la présence de Mathieu Kassovitz notammentx) à ses choix artistiques (comme Nekfeu, qui aurait pu jouer dans le film si le scénario n’avait pas été modifié), son rapport à la critique, son prochain long-métrage, le décès de Samat qui rattrape la fiction de son film… Sans oublier l’adaptation au cinéma du parcours de la Mafia K’1Fry : peut-on encore l’attendre ?

Kery James – L’interview Banlieusards :

Et alors que son film est présenté au public ce samedi 12 octobre dans l’après-midi lors de l’Urban Festival à Paris, et qu’il sera disponible à 20h sur Netflix, Kery James a publié le clip – coup de poing – de Tuer un homme avec Lacrim. Extrait de la réédition de son album, Tu vois j’rap encore, la vidéo reprend des images du film et se conclut avec la présence de Soprano qui livre sa pensée sur sa vision du rappeur de l’axe Orly-Vitry-Choiy qui se produira le 2 décembre à l’AccorHotels Arena de Paris :

Kery James feat. Lacrim – Tuer un homme :