Depuis la polémique sur l’humiliation d’une femme voilée par un élu RN lors du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, les langues se délient que ce soit du côté de la classe politique ou du côté du rap francais…

Le 11 octobre, une femme voilée se faisait interpeler par un élu RN, Julien Odoul, en pleine sortie scolaire en Bourgogne-Franche-Comté. L’homme politique de 34 ans, estimant que le voile ne représentait pas les valeurs républicaines, avait demandé à la jeune d’ôter son voile : un geste humiliant qui a conduit le fils de la maman, a finir en larmes. Une affaire qui a rapidement suscité le débat. 90 personnalités ont décidé de réagir, rédigeant une lettre ouverte au président Macron dans Le Monde.

L’idée de cette tribune étant de mettre fin à la haine de l’islam en France : “Nous demandons urgemment au gouvernement français et au président de la République, Emmanuel Macron, de condamner publiquement l’agression dont cette femme a été victime devant son propre fils […] Jusqu’à quand allons nous accepter que la laïcité, socle de notre République, soit instrumentalisée pour le compte d’une vision ségrégationniste, raciste, xénophobe, mortifère de notre société ?” 

À LIRE AUSSI: Nadine Morano : son coup de gueule après la tribune d’Omar Sy

Une lettre qui a visiblement agacé Nadine Morano Cette dernière est rapidement montée au créneau sur Twitter afin de défendre la vision de Julien Odoul, dans des tweets maintenant supprimés : “On ne les a pas entendus quand 4 policiers ont été assassinés par un islamiste. Voici 90 personnes de la bien-pensance, contre le peuple de France qui lui ne veut pas de voile islamiste, ça ne pèse pas lourd […] On ne les a pas entendus s’émouvoir quand 4 policiers ont été assassinés par ce barbare islamiste laissant dans la détresse leurs enfants et leurs familles ! 90 personnes du showbiz bien gaucho-bobos contre le peuple de France” !

À LIRE AUSSI: Lacrim s’exprime sur la polémique du voile en France, Morano lui répond

Nadine Morano : un ennemi de plus…

Des propos qui ont fait réagir de nombreuses personnalités du rap français dont Lacrim. Le rappeur de 34 ans avait posté une vidéo sur son compte Snapchat où il comparait le traitement des femmes voilées en France et dans différents pays en Europe : “J’ai le seum, j’ai envie de pleurer. J’ai le seum parce que c’est une bande de fils de p*te. Tu vois, on est dans un pays de fils de p*te…. Un coup de gueule qui n’était pas du goût de Nadine Morano. A son tour, sur Twitter, elle s’est adressée à Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, afin de prendre les mesures nécessaires face aux propos de l’artiste.

 

Cela n’a pas manqué de faire réagir d’autres rappeurs dont Sadek. “Salut @nadine__morano saches que tu es moins française que nous et de très loin , il n’y a que les imbéciles qui t’accordent la moindre crédibilité , pour nous tu restes une écervelée qui ne représente rien ni personne A part elle même… ”
Il s’est adressé à l’ancienne ministre et députée européenne Les Républicains, qui a instantanément bloqué ce dernier sur Twitter. Le rappeur demandait à la femme politique de débattre, estimant qu’elle préférait répondre aux insultes pour créer les polémiques, et donc faire le buzz. Dans la foulée, bien décidé à dialoguer avec la députée, Johnny Niuuum a lancé un hashtag de circonstance : #NadineFautQuonDiscute

Sadek est revenu sur la situation sur son compte Instagram où il a résumé la situation en un post :

https://www.instagram.com/p/B32it-1Cjkd/