Lors d’une conférence de presse, Dana White, patron de l’UFC, a confirmé que la fédération de MMA ferait étape à Paris en 2020.

Les choses évoluent pour le MMA en France. Alors que la Ministre des Sports Roxana Maracineanu a ouvert il y a plusieurs mois déjà les discussions pour la légalisation de la discipline dans l’hexagone, l’UFC pourrait en profiter pour réserver une belle surprise à ses fans français. En conférence de presse à l’occasion de l’UFC Boston, le boss de la fédération reine du MMA, a confirmé que ses combattants feront bien étape à Paris l’an dernier. Après la NBA en janvier, la capitale française va donc vivre une nouvelle première en 2020, de quoi ravir ceux qui œuvrent depuis des années pour la reconnaissance de ce sport en France.

“Je viens ici tous les week-ends, j’adore cet endroit, j’adore les gens, j’adore cette ville. On a 44 combats par an et on va aller à Paris, en France, l’année prochaine et faire un événement.”

Si rien n’est pour l’instant confirmé, l’événement devrait être organisé à l’AccorHotels Arena, au mois d’octobre. Et si on ne connait évidemment pas la carte qui attendra les nombreux spectateurs, on peut imaginer voir plusieurs combattants français participants, à l’image de Francis Ngannou, tête d’affiche de la catégorie poids lourds, ou Cyril Gane, dernier venu dans la fédération américaine.

Tandis que le MMA sera officiellement légalisé dès le 1er janvier 2020 en France, plusieurs structures officielles tentent actuellement d’obtenir la gestion de la discipline. Ainsi, les fédérations française de boxe française, de kick-boxing, de karaté, de lutte ou encore de judo devraient prochainement présenter leur dossier et défendre leurs intentions. Une réponse devrait d’ailleurs être donnée prochainement…