Si personne ne connaissait son nom, il y a quelques semaines, aujourd’hui, il ne se passe pas un jour sans qu’on ne mentionne Julien Odoul dans les médias… 

Mis en lumière depuis qu’il s’en ait pris à une mère voilée lors d’une sortie scolaire en Bourgogne-Franche-Comté, l’élu RN s’est attiré les foudres de ses adversaires politiques, mais aussi des personnalités publiques. Certains dont Nekfeu et Omar Sy ont contribué à une tribune publiée dans Le Monde, interpellant le président Macron sur la situation vis-à-vis de la religion musulmane. Invité sur les plateaux télévisés, Julien Odoul dit ne pas regretter son geste, bien au contraire. Il a même été défendu par l’eurodéputée Nadine Morano qui partage son point de vue. Un avis fustigé par les rappeurs Sadek et Lacrim, dont elle a demandé à ce que le ministre de l’Intérieur prenne des mesures contre les propos de ce dernier. Mais si Nadine Morano condamne les rappeurs, Julien Odoul lui semble les apprécier…

À LIRE AUSSI: Lacrim s’exprime sur la polémique du voile en France, Morano lui répond

Julien Odoul, un ratpi ?

Ces derniers jours, ce n’est pas pour se propos déplacés lors du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté qu’il fait parler de lui… Il semblerait que l’homme politique d’extrême droite soit un fan de… Booba ! Avec 25 ans de carrière à son actif, B2o ne s’attendait sûrement pas à voir l’élu dans sa communauté de supporters. Un tweet datant de 2014 a refait surface, dans celui-ci Julien Odoul, tel un ratpi, clamait son amour pour le rappeur français. #FF @booba car la concurrence existe peu. La plume de #Céline, l’énergie d’#Aragon, toujours 1 #LongueurdAvance dans le #Futur2 #ParlonsPeu. Le message de l’élu faisait référence au morceau Parlons peu de Booba, issu de l’album Futur 2.0 sorti en novembre 2013.

Mais il s’avère que de son côté, Booba ne soit pas vraiment ravi du soutien porté par l’élu RN. Choisissant sa story Instagram pour commenter ce tweet, Booba n’y est pas allé pas 4 chemins, son commentaire est cinglant. Il a rebondi sur le dernier hashtag de l’homme politique “#ParlonsPeu, qui est aussi le titre du morceau évoqué, en 2 mots… Le Duc répond : “Parlons peu… #Fuckyou !Le message est clair…

La réponse cinglante de B2o
La réponse cinglante de B2o