Pour la soirée d’ouverture de la saison 2019/2020 de NBA, les Clippers d’un Kawhi Leonard déjà impressionnant se sont imposés face aux Lakers. Les Toronto Raptors, champions en titre, sont eux venus à bout des Pelicans en prolongation.

La NBA pouvait difficilement faire mieux afin de lancer sa nouvelle saison. Pour la reprise, la ligue de basket américaine nous a ainsi offert un superbe duel de Los Angeles, opposant 2 des favoris au titre final. Face à des Clippers privés de Paul George mais avec Kawhi Leonard, les Lakers se présentaient eux avec leur armada au complet, évidemment emmené par LeBron James et Anthony Davis. Le duo des Angelinos a néanmoins dû s’incliner face à la puissance de celui qui a permis à Toronto de goûter à son 1er sacre l’an dernier, sur le score de 112 à 102.

Outre un Kawhi parfaitement lancé pour cette saison et qui termine la rencontre avec 30 points, 5 passes et 6 rebonds, Lou Williams (21 points) et Montrezl Harrell (17 points) ont largement contribué au succès des Clippers. La rencontre, particulièrement accrochée, s’est décidée dans le 4ème quart-temps, durant lequel les hommes de Doc Rivers ont maintenu les Lakers à 17 points seulement. Si Danny Green (28 points) et Anthony Davis (25 points, 10 rebonds) se sont montré à leur avantage, LeBron James a lui frôlé le triple-double en inscrivant 18 points et en cumulant 9 rebonds et 8 passes. L’ancien joueur des Cavs nous a également offert un superbe contre sur le jeune Landry Shamet. Pas suffisant toutefois pour venir à bout de Clippers qui donnent déjà le ton…

Dans le match d’ouverture, les Toronto Raptors ont eu du mal face à des New Orléans Pelicans new look mais privés de leur nouvelle star Zion Williamson, blessé. Il aura fallu attendre la prolongation pour voir les Canadiens venir à bout de leurs adversaires, largement portés par Pascal Siakam (34 points, 18 rebonds, 5 passes) et Fred Van Vleet (34 points, 5 rebonds, 7 passes). Finalement, les Raptors s’imposent 133-122 et démontrent qu’ils resteront une équipe très compliquée à battre malgré le départ de leur superstar…