Mister You : un an de bracelet électronique pour sa pub pour des dealers !

Ce jeudi 31 octobre, Mister You a été condamné à un an de bracelet électronique pour avoir fait la promotion d’un point de deal à Villejuif, le “four de Villejuif”, sur les réseaux sociaux…

Le “four de Villejuif

A 35 ans, Mister You a sorti son 4ème album studio, Hasta la muerte, le 5 juillet 2019, soit 2 ans et demi après Le Grand Méchant You. Au même moment, celui qui a déjà largement eu affaire à la justice dans le passé, et qui s’est notamment fait connaître pour avoir fait son buzz de rappeur alors qu’il était en cavale entre 2007 et 2009, était inquiété par les autorités pour avoir fait la promotion d’un point de deal sur son compte Snapchat. En effet, en février 2019, Yougata passait par la case garde-à-vue pour “détention, acquisition et provocation à la consommation” de stupéfiants. La Police Judiciaire de Créteil lui reprochait notamment d’avoir fait la pub à travers des vidéos diffusées sur Snapchat d’un terrain de bicrave à Villejuif : le stade Gabriel-Thibault, situé juste en face de la cité Henri-Barbusse, dont les bénéfices par semaine étaient estimés à 100 000 euros. En plus de cela, les flics, qui  avaient procédé à la perquisition de son logement situé dans le 15ème arrondissement de la capitale. La vidéo en question, effacée 2 heures après avoir été postée, avait été vue 270 000 fois.

À LIRE AUSSI: Mister You en garde-à-vue après avoir fait de la pub pour des dealers !

Condamné au bracelet électronique !

Le rappeur de Belleville se retrouvait donc de nouveau confronté aux tribunaux, et il s’agissait de sa 11ème condamnation. Il risquait 10 ans de prison et 750 000 euros d’amende, et alors que son procès avait été ajourné (en raison de son avocat malade), la sentence est tombée ce jeudi 31 octobre, jour d’Halloween. Tandis que la récidive a été retenue contre Mister You (il avait déjà été condamné en 2010), le tribunal de Créteil l’a condamné à une peine d’un an de prison ferme aménageable, assortie du port d’un bracelet électronique pour avoir vanté la qualité des produits proposés sur l’un des plus gros point de deal du sud de l’Ile-de-France. Il a également écopé d’une amende de 15 000 euros.

Pour les enquêteurs, les vidéos de Mister You correspondaient à “démarche marketing bien orchestrée: ils y voyaient de la pub visant à faire remonter les ventes d’un trafic qui devenaient insuffisantes. Pour eux, les trafiquants qui se sont imposés sur le marché grâce à des boîtes de conserve au packaging malin et largement reconnaissable, pratiquaient une “stratégie commerciale agressive”. Ils faisaient la promotion de leurs articles sur Snapchat en affichant les prix, les variétés et origine des drogues, les nouveautés ainsi que des produits dérivés (T-shits, coques de téléphones…), mais surtout les horaires de livraison, offres spéciales, retard… Ce à quoi, selon eux, le rappeur a participé. Utiliser le réseau Snapchat visait à toucher de jeunes consommateurs, entre 15 et 25 ans, tout en jouant de son influence. D’ailleurs la procureure, qui a jugé “consternant d’user de sa notoriété” pour “inciter” de jeunes gens à consommer, a rappelé le cas d’un jeune homme de 15 piges qui aurait cédé à la tentation de travailler pour les dealers de ce secteur après avoir vu la “pub du rappeur. Les policiers ont, eux, raconté avoir arrêté de jeunes hommes venus de “de Toulouse ou de Bretagne” pour acheter “la petite boîte” de Mister You ! La présidente du tribunal a tenu, à plusieurs reprises, à rappeler le poids de l’impact qu’a eu la vidéo de Mister You.

mister you four prison

Durant l’audience, Younès a, lui, reconnu ne pas avoir été rémunéré pour ses vidéos sur Snap, mais qu’il avait juste “kiffé” la qualité des produits fournis sur ce lieu de deal, notamment la “Caliweed 94” et a expliqué avoir été “comme un gamin devant des friandises” avant de décider de se filmer en train de consommer la marchandise. Malheureusement pour tout le monde, à ce moment, ce point de vente de Villejuif, où un mât de vidéosurveillance avait été attaqué à la meuleuse, était particulièrement surveillé par la police qui a procédé à plus de 200 arrestations en un an (entre 2018 et 2019) sur ce seul lieu. Le rappeur du 19ème, s’est aussi justifié en expliquant qu’il revenait de Hollande quand il a découvert les boîtes de cannabis vendues à Villejuif. Il se souvient : “Je me suis dit Wahou le packaging c’est comme en Hollande. […] J’étais dans l’euphorie, résume-t-il. Ce n’était pas un placement de produit” ! Pour conclure, tout en regrettant son acte, You a qualifié son geste de “connerie” et de “pure bêtise” !

De son côté, le parquet a jugé “consternante” sa prise de parole, qu’il a qualifiée de “spéciale dédicace” ! Pour l’avocat de Mister You, Thomas Maier, qui a rappelé que son client avait désormais une vie stable, cet incident a été une “parenthèse débile” : il a jugé la peine à l’encontre de son client “incroyablement sévère” comme “pour faire de lui un exemple”.