Avec l’aide du médecin Denis Mukwege, Dadju a créé une association permettant d’assister les femmes victimes de violences sexuelles… 

Depuis plus de 20 ans, de violents conflits inter-communautaires sévissent en République Démocratique du Congo. La guerre en RDC est devenue la guerre la plus meurtrière en Afrique, et dans le monde. Des organismes internationaux ont reconnu que les ravages de la guerre dans l’Est du Congo sont plus dramatiques que dans d’autres régions du globe. Les conséquences de ces conflits sont multiples : meurtres, vols mais surtout des violences sexuelles exercées sur les femmes. Les agressions sexuelles sont utilisées afin de terroriser, humilier et anéantir les populations locales. Elles peuvent conduire à des grossesses non désirées, présentant un risque pour la santé, mais elles peuvent aussi conduire à des traumatismes, voire à la mort.

Une association pour les femmes

Conscient de la montée des violences sexuelles dans son pays, Dr Denis Mukwege – gynécologue, obstétricien – est le directeur général de l’hôpital de Panzi dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Denis Mugweke
Denis Mugweke

Dans une région ou le viol est utilisé comme une arme de guerre, il s’est spécialisé dans la prise en charge des femmes victimes de ces agressions, leur apportant une aide médicale et psychologique. Visage de la cause des femmes victimes de violences sexuelles, son combat a été récompensé par le Prix Nobel de la Paix en 2018, partagée avec la militante yézidie, Nadia Murad. C’est ainsi que le médecin s’est associé avec le chanteur Dadju pour la création d’une association baptisée Give Back Charity, pour venir en aide à ces femmes, qu’elles soient mères de familles, adolescentes, mariées, et même à des bébés, en récoltant des fonds sur le site www.givebackcharity.com. Une annonce officialisée sur son compte Instagram où l’interprète de Django, lui-même d’origine congolaise, explique le but de son projet.

À LIRE AUSSI: Dadju x BoohooMAN : une collaboration maintenant disponible ! [Photos]

Présent dans de nombreux projets associatifs, le chanteur était l’ambassadeur de l’association La Force des Mixités, fondée par Abdellah Boudour dont le concept, la Dictée des cités, avait été organisé dans un orphelinat à Yaoundé, au Cameroun. Une action qui a permis de récolter 8 000 euros et de distribuer des vêtements, fournitures scolaires et denrées alimentaires. Malgré ses projets d’albums (son 2ème album solo, Poison, sortira le 15 novembre), ses clips (celui de Confessions est paru ces jours-ci), ses tournées et sa récente collaboration avec la marque de mode anglaise BoohooMan, Dadju trouve encore le temps de s’investir dans des projets afin de venir en aide aux personnes dans le besoin… Respect !

dadju-give-back-charity