Une nouvelle fois victime de cris racistes durant le match opposant l’Hellas Vérone à Brescia, Mario Balotelli a menacé de quitter le terrain… avant de marquer.

Si le Hellas Vérone s’est imposé 2 à 1 sur sa pelouse ce dimanche après-midi, le match a surtout été marqué par un nouvel incident raciste touchant Mario Balotelli. L’ancien attaquant de l’Inter ou de Manchester City, de retour cet été dans le club de sa ville après une saison 2019 passée à l’Olympique de Marseille, a ainsi été la cible d’insultes et de cris de singe quand il touchait le ballon. Passé outre jusqu’au début de la seconde mi-temps, Balotelli a craqué à la 53ème minute, se saisissant du ballon avant de l’envoyer d’un grand coup de pied vers les supporters qui l’insultaient.

Après avoir reçu un carton jaune de l’arbitre pour son geste, Balotelli a tenté de quitter le terrain mais a été retenu par ses coéquipiers mais aussi les adversaires, sans doute bien conscients de ce que vivaient Balotelli sur le terrain mais impuissants face à la bêtise des supporters. Probablement énervé, l’international italien a d’ailleurs marqué à la 85ème minute, sans toutefois empêcher son équipe de s’incliner (2-1). Un nouvel incident dans le championnat Italien après les attaques dont avaient été victimes Romelu Lukaku en début de saison, sans que des sanctions ne soient prises. Il y a quelques jours, la FIFA avait condamné la Bulgarie à un match ferme de suspension ainsi qu’un match avec sursis pour de graves incidents survenus lors d’une rencontre face à l’Angleterre. Une peine définitivement ridicule alors que le match avait été interrompu à 2 reprises après les cris racistes et autres saluts nazis de certains bulgares. Bref, le racisme dans le football semble toujours plus présent…