Kalash : la plainte du policier pour le clip de Mada rejetée par le tribunal !

Ce jeudi 7 novembre au matin, le tribunal de Fort-de-France a pris sa décision concernant l’affaire opposant Kalash et un certain responsable d’un syndicat de police, Louisy Berthé… 

Le 4 octobre, Kalash avait dévoilé son clip Mada, un hommage à son île – la Martinique – dont il dresse le portrait pendant 5 minutes. Tourné à Sainte-Thérèse, dans le quartier de Dillon et aux Terres-Sainville, Kalash avait réuni un cortège de 200 motos et scooters. Si la mairie avait été prévenue du tournage et avait donné son autorisation (délivrant un arrêté municipal pour le tournage), une polémique est née lorsqu’un responsable d’un syndicat de police a déploré la mise en scène de personnes recherchées par la police ou d’individus non casqués. Le morceau était le 1er extrait de son 5ème album studio Diamond Rock, sorti le 1er novembre.

Kalash – Mada :

Mais l’affaire est allée plus loin… Le fonctionnaire de la Bac et responsable du syndicat Alliance Police Nationale Martinique, Louisy Berthé, a porté plainte contre Kalash pour l’utilisation de sa voix, sans son autorisation, dans les 1ères minutes de son clip Mada (plus de 4 millions de vues sur YouTube). En introduction, on entend le policier s’insurger et se plaindre de la présence de drogues, de personnes recherchées et d’individus non casqués dans le clip. Un audio qu’il avait enregistré et envoyé à un média martiniquais. Une plainte moquée par Kalash, qui avait réagi en expliquant ironiquement que c’était un featuring entre lui et le policier.

À LIRE AUSSI: Kalash : un responsable d’un syndicat de police porte plainte contre l’artiste

Une plainte déboutée

Ce jeudi matin, le Tribunal de Grande Instance de Fort-de-France a rendu sa décision, dans le litige opposant le fonctionnaire au rappeur, au sujet de l’utilisation de sa voix dans le morceau Mada. La justice a rejeté la plainte considérant pour vice de forme, car le fonctionnaire avait localisé son domicile au commissariat de police de Fort-de-France ! L’avocat de Kalash n’avait donc pas pu lui délivrer un acte d’huissier. Une bonne nouvelle pour l’artiste puisqu’il pourra conserver son clip, tel qu’il est, avec la voix du policier et syndicaliste en intro. Quant à l’agent de la Bac, il a été condamné à payer tout ou partie des frais de justice supportés par la partie adverse (par Kalash donc). Mais Louisy Berthé ne compte pas en rester là, pas vraiment satisfait de la décision de justice, son avocat pourrait demander une relance de la procédure. Face à la plainte déboutée, Kalash – qui n’a pas toujours eu la justice avec lui – a immédiatement réagi sur son compte Twitter, avec une petite touche d’humour : Mes amis j’avoue la situation est drôle mais tranquille sa ki fet FET, on passe a autre chose, pas d’acharnements. PS : ARNETON VROOM VROOM” !