Quelques années de silence, et la chanteuse Indila revient en force avec un nouveau clip illustrant le single Parle à ta tête… 

Si tout le monde se demandait où était passée Indila, l’auteur, compositrice et interprète de 35 ans a refait surface cet été. Connue pour ses nombreuses collaborations avec Youssoupha, Soprano ou encore Rohff, elle accède réellement à la notoriété à la sortie de son 1er single solo Dernière Danse en novembre 2013, qui comptabilise aujourd’hui 580 millions de vues.

La chanteuse a continué sur cette lancée en délivrant son 1er album Mini World, produit par son mari – le producteur Skalpovich – certifié disque de diamant. Un an après, elle sortait la réédition de cet album dont était extrait le single Love Story. Un opus qui lui permet de remporter en 2015 un prix aux Victoires de la Musique : l’Album Révélation de l’année. Elle annonce alors son retrait de la vie médiatique pour se consacrer à la réalisation de son 2ème album : “J’ai décidé de mettre le frein. Ça devient parfois nécessaire. Ce qui compte pour moi, c’est de sortir un album qui me ressemble et qui soit le plus réfléchi. Et pourtant silence radio pendant 5 ans…

A quand l’album ?

Le 23 août 2019, Adila Sedraïa alias Indila est (enfin !) sortie de son silence pour annoncer son retour sur le devant de la scène, avec un nouveau single. Toujours produit par son mari Skalpovich, la chanteuse s’est excusée d’abord à ses Dreamers sur Instagram pour sa longue absence, avant de dévoiler le son.

À LIRE AUSSI: Indila : de retour avec le single, Parle à ta tête ! [Son]

Un titre différent de ceux qui ont fait son succès, plus mélancolique, où elle évoque les dures périodes de sa vie : Je suis en mode “burn out”/Est-ce qu’il faut que je te le répète ?/Ça brûle ça pique et ça monte à la tête/Je deviens encore plus bête/J’garde le sourire/Paraît que la vie est belle…. Un morceau dont elle a dévoilé le clip, ce jeudi 14 novembre. Dès le début, ses supporters reconnaîtront le petit clin d’œil à sa valise du clip Dernière Danse, d’où elle sort en plein milieu d’une gare parisienne, suivie d’un petit animal. On la retrouve ensuite dans une file d’attente avec des personnes impatientes, chez un psy puis sur la scène d’un théâtre complètement vide. Sur les hauteurs des toits de Paris devant une Tour Eiffel scintillante ou dans la rue, filmée par des passants, Indila réussit le pari de nous entraîner, une fois de plus, dans son univers si particulier. Si son 2ème album pourrait voir le jour avant la fin de l’année, aucune date de sortie n’a été évoquée…

Indila – Parle à ta tête :