Selon une retranscription d’un témoignage, Suge Knight serait bel et bien celui qui a orchestré la mort de son protégé 2Pac et de son rival The Notorious B.I.G…

Entre meurtres et réseaux de drogue, les accusations des meurtres de 2Pac et Biggie organisés par Suge Knight ont refait surface suite aux propos de l’acteur américain Tom Sizemore (Tueurs nés, Heat, Pearl Harbor…). Ce dernier aurait clairement déclaré au FBI que Suge Knight avait arrangé le meurtre de 2Pac et The Notorious B.I.G, selon une retranscription divulguée par The Sun. Il s’agirait d’une conversation entre l’acteur et des agents du FBI, enregistrée en 2004. Il est stipulé que Sizemore allait porter un micro pour les aider à résoudre l’affaire. L’acteur, qui a eu – par le passé – des problèmes avec la justice pour possession de drogue, a révélé avoir rencontré Suge Knight lors d’une réunion des Alcooliques Anonymes. Il a ensuite déclaré que lors d’une soirée dans un night-club en 2001, un membre d’un gang surnommé ‘8-Ball’ lui avait dit que Knight avait pris des dispositions pour que les 2 rappeurs soient tués. Dans le document publié par The Sun, il est rapporté : “Sizemore portera un micro ou fournira toute information pour aider à résoudre le meurtre de Biggie Smalls et conduira le FBI à mettre la main sur la plus grande fabrique de méthamphétamine en Californie, que la mafia mexicaine dirigerait”.

Tous ces documents divulgués faisaient partie d’un dossier constitué par le producteur Don Sikorski, qui enquêtait sur le meurtre de Biggie Smalls et 2Pac, pour son film City of Lies. Avec en vedette Johnny Depp et Forest Whitaker, le long-métrage se déroule à la fin des années 90 lorsque l’inspecteur Russell Poole enquête sur la corruption au sein de la police de Los Angeles, ou le Los Angeles Police Department, concernant les assassinats des 2 rappeurs.

À LIRE AUSSI: 2Pac et Biggie : Johnny Depp enquête sur leur mort dans City of Lies ! [Bande-annonce]

Interrogé par The Sun, le producteur a déclaré : “Lors de mes recherches sur cette affaire, j’étais désabusé, car au final, quelqu’un est mort, c’est Biggie, et ces documents existent mais personne n’a semblé s’en soucier suffisamment pour les examiner ou les rendre public. Je ne suis qu’une personne, mais en publiant ces documents, j’encourage d’autres personnes à vraiment se pencher sur ces questions.

Bande-annonce – City of Lies :

Des meurtres toujours non résolus…

En septembre 1996, 2Pac est présent à Las Vegas pour assister au match de boxe entre Mike Tyson et Bruce Seldon au MGM Grand. En sortant de l’hôtel-casino, le rappeur est impliqué dans une violente altercation avec Orlando Anderson (un membre des Crips, les ennemis des Bloods). Une vengeance contre Orlando et sa clique qui avaient volé un membre de l’entourage de Death Row dans un magasin. Sur le chemin pour aller au Club 662, 2Pac est assassiné par des individus à bord d’une Cadillac Fleetwood blanche. Touché à 4 reprises, dont 2 blessures mortelles à la poitrine, l’interprète de California Love s’éteint le 13 septembre 1996 victime d’une insuffisance respiratoire et d’un arrêt cardio-respiratoire résultant de ses blessures par balles.

6 mois plus tard, c’est son rival Biggie Smalls qui perd la vie à Los Angeles après avoir assisté à la cérémonie des Soul Train Awards. Invité a une soirée organisée par le magazine Vibe, le rappeur est aperçu avec son mentor P.Daddy, ou encore son acolyte Lil’ Cease. B.I.G monte dans une Chevrolet Suburban, rattrapée par une Chevrolet Impala. Les passagers de l’Impala tirent alors à 4 reprises sur le rappeur, déclaré mort le jour-même, le 9 mars 1997. Des détails d’ailleurs racontés par Faith Evans, sa veuve et mère de son fils Christopher Wallace Jr.

À LIRE AUSSI: Faith Evans : les détails sur la dernière soirée avec son mari, Notorious Big !

Plus de 20 ans après ces meurtres, Suge Knight a toujours nié une quelconque implication. Lui qui purge, aujourd’hui, une peine de 28 ans pour la mort de son ami Terry Carter survenu sur le tournage du film N.W.A : Straight Outta Compton.