Gims : l’album de la Sexion d’Assaut ne sort pas à cause de Dawala [Vidéo]

Alors qu’il termine ce week-end sa tournée Nord-américaine en passant par le Canada, lors d’une interview pour Konbini, Gims n’a pas mâché ses mots pour évoquer les raisons pour lesquelles l’album de la Sexion d’Assaut, Le retour des rois, ne sortait pas… Puis il est revenu sur la question, plus en profondeur, dans sa Story Insta où il s’est adressé directement à ses fans… et ceux de la Sexion.

La prise de parole de Gims sur ce sujet est à la fois lourde de sens et suffisamment rare pour être relevée. Depuis des années maintenant, les supporters de la Sexion d’Assaut attendent un dernier album de leur groupe, dont les membres avaient annoncé le titre dès la sortie de leur dernier opus, L’apogée, en 2012. Il était alors question que chacun parte vivre une aventure en solo pour mieux se retrouver sur Le retour des rois. Depuis, beaucoup de choses ont changé, surtout depuis que Gims a quitté le label Wati B, créé par le Wati-Boss Dawala, pour voler de ses propres ailes et embrasser l’incroyable carrière solo qu’on lui connaît. De tous les membres de la Sexion, il est celui qui aura le mieux tiré son épingle du jeu, les autres ayant connu des fortunes diverses. Mais les relations entre Dawala et Gims s’étant tellement détériorées depuis son départ de Wati B, que l’espoir de voir Le retour des rois sortir un jour s’est amenuisé. Pourtant, régulièrement les rappeurs de la Sexion d’Assaut se retrouvent comme pour forcer le destin, que se soit sur le projet de l’un d’entre eux, un clip ou un concert. Comme lors du show de Lefa à La Maroquinerie en décembre 2015 ou celui de Gims au Stade de France au mois de septembre. Et régulièrement, les uns et les autres évoquent le projet sans jamais pouvoir vraiment s’étendre sur le sujet. Une chose est sûre, ils souhaitent tous que celui-ci se concrétise.

En écoutant bien ce qui se dit, le seul problème qui semble persister et empêcher l’enregistrement et la commercialisation de cet album, tellement attendu par les fans, est la relation exécrable entre Gims et Dawala, même si de temps en temps l’un et l’autre ont pu faire mine, publiquement, de vouloir arranger la situation. Force est de constater que jusqu’ici rien n’a bougé.

L’interview qui pourrait tout changer

Dans ce contexte, Gims, qui pourtant n’est pas de ceux qui lavent leur linge en public, a décidé de briser la glace. Il est revenu sur la situation de la Sexion d’Assaut dans une interview donné à Konbini, et a choisi de ne pas faire dans la langue de bois. “J’ai toujours un peu éviter ce sujet-là, mais aujourd’hui j’en parle parce qu’il n’y a plus de solution…” Et Gims pointe clairement du doigt Dawala, le boss du label Wati B, que tous les membres de la Sexion d’Assaut ont aujourd’hui quitté. S’il se montre reconnaissant sur ce qu’a pu lui apporter Dawala à une époque, il lui reproche catégoriquement aujourd’hui d’être celui qui empêche l’album de se faire. “On a tous envie de le faire, mais il y a quelqu’un qui ne veut pas que ça se fasse…” Il explique : “Ça ne dépend plus du groupe, ça dépend de l’ancien producteur Dawala, qui attaque tout le monde en justice, qui met des battons dans les roues, pour ses intérêts perso je pense…” Désemparé, il demande aux fans de s’adresser directement à Dawala s’ils veulent écouter un jour cet album : “Il faut qu’ils envoient des mails à Dawala, des messages en DM, parce que c’est le seul qui être contre ce projet.

Gims – Le retour de Sexion d’Assaut à une seule condition :

Gims se confie encore plus sur Instagram

Si Gims a rompu le silence autour de ce sujet brûlant, dont les tenants et les aboutissants étaient restés secrets pendant toutes ces années, le rappeur et chanteur a choisi sa Story Insta pour donner plus de détails sur la situation. Depuis sa chambre d’hôtel à Ottawa au Canada, durant 10 minutes, Gims se confie à ses fans et ceux de la Sexion d’Assaut. Il est ainsi allé encore plus loin sur les détails de sa relation avec Dawala, les raisons de son départ du Wati B et l’état actuel des choses.

“Vous avez le droit de savoir la vérité…”

Un moment fort, et rare, dans lequel Gims rappelle aux fans de s’adresser à Dawala pour faire avancer les choses. L’auteur de J’me tire, Bella ou Sapés comme jamais, ou plus récemment La même ou Hola señorita, semble avoir fait tout ce qui était en son pouvoir pour que l’album se fasse, et donne même quelques détails sur les aspects financiers derrière une telle entreprise. Il revient également sur l’aventure Sexion d’Assaut, sa condition d’artiste à cette époque, exploité par Dawala, son départ de Wati B, entre le succès et l’argent, les défauts de contrat… “Je le fais pour l’histoire…” Il livre quelques infos sur les concessions (financières) qu’il a pu faire pour permettre la réalisation de l’album… Il raconte comment Dawala a accepté à un moment pour refuser 2 jours après. Gims raconte aussi comment le Wati-Boss chercherait malgré tout à nuire à sa carrière, comme en l’empêchant de jouer les morceaux écrits par ses soins (Zombie, Désolé…), alors qu’il était un artiste Wati B, lors de ses concerts… Ou comment il aurait même tenter de faire empêcher la diffusion de son concert au Stade de France sur TMC ce 5 novembre.

“J’en arrive à faire une vidéo comme si j’étais un influenceur. Dinguerie !”

Comme dans son interview sur Konbini, il s’en remet aux fans, à qui il demande à nouveau de s’adresser directement à Dawala pour que les choses changent enfin… Il leur demande d’envoyer des DM au producteur de la Sexion d’Assaut, et propose un hashtag à mentionner : #liberelasexiondassaut ! Son intervention se termine en chanson : Gims écoute Ma vie de son frère Dadju, avec ces lyrics :

“T’as détruit ma vie […] t’es quelqu’un de malhonnête…” En guise de conclusion, un texte apparaît à l’écran dans lequel Meugui se montre une fois de plus reconnaissant envers Dawala pour ce qu’il lui a permis d’accomplir, mais précise que pour autant “ça ne veut pas dire qu’on lui appartient !”