Les 5 clips US de la semaine, avec Future, DaBaby, Tory Lanez… [#78]

Chaque semaine, découvrez notre sélection des 5 clips rap et R&B sortis ces derniers jours aux US… Au programme aujourd’hui, DaBaby et la bombe visuelle Bop, le mélancolique Last Name de Future et Lil Durk. On enchaîne avec le hot remix de Thot Box de Hitmaka, le hit dancehall/afrobeat Tony Montana avec Mr Eazi et Tyga, pour finir : Beauty In The Benz de Tory Lanez et Snoop Dogg… 

DaBaby – Bop :

A chaque semaine suffit son clip ! DaBaby a lâché une nouvelle bombe visuelle Bop. Toujours réalisée par ReelGoats (comme Off Da Rip), le début de la vidéo dévoile un embouteillage monstre dans une rue. Séquence durant laquelle les supporters du PSG apprécieront le passage à l’écran d’un figurant vêtu d’un maillot de Neymar ! DaBaby, lui, retrouve ses potes du quartier avant de s’enfuir à l’arrivée d’un officier de police. Son crew commence à danser et débute alors un long plan séquence chorégraphié, tandis que le rappeur est toujours poursuivi. Il finit toutefois par rejoindre les danseuses et danseurs qui exécutent une chorégraphie endiablée au rythme de son flow et de ses lyrics… A 2 minutes 20, les Jabbawockeez (un collectif de danse hip-hop) font leur entrée, et cassent l’ambiance avec leur style séquencé jusqu’à la fin de la vidéo… Un petit message de fin s’affiche alors, pour nous donner rendez-vous au public prochainement. Révélation rap de cette année, DaBaby est nommé aux Grammys Awards dans 2 catégories : Meilleure performance Rap et Meilleure single Rap pour le hit Suge

 

Hitmaka feat. Mulatto, Young M.A, Chinese Kitty, Dreezy et Dreamdoll – Thot Box (Remix) :

Hitmaka (ou Yung Berg) marque un grand coup en partageant le remix de Thot Box. Dirigé par John Tashiro, on retrouve dans le clip le producteur de 34 ans entouré de Mulatto qui ouvre le bal avec un flow sexy et agressif dans une combi’ révélant toute son anatomie. Un clip qui ne rime pas forcément avec la manifestation parisienne contre les violences sexistes et sexuelles de ce samedi 23 novembre, on dira que l’approche est différente. Mulatto est suivie par Young M.A devant des strip-teaseuses s’essayant à la pole dance. On comprend directement que la rappeuse apprécie ce qu’elle voit. Chinese Kitty fait son entrée en mode dominatrice, fouet à la main. Appuyée sur une jeune femme à terre, elle livre un couplet appréciable pour une novice dans l’industrie. On enchaîne avec Dreezy, habillée d’une petite tenue noire. L’ex de Jacquees livre une prestation mesurée, seule devant un lion empaillé. Le clip assez esthétique, en noir et blanc, avec un léger grain, se termine sur le freestyle de Dreamdoll. Inspirée de Lil’Kim, elle finit le titre en beauté avant qu’on ne les retrouve toutes ensemble. Un hymne féminin, sur quelques notes de piano, rappelant le remix de My Chick Bad de Ludacris (2010) qui avait rassemblé les rappeuses Diamond, Trina et EVE.

 

Mr Eazi feat. Tyga – Tony Montana :

Produit par Killetunes, Mr Eazi a invité Tyga dans son dernier clip Tony Montana réalisé par Mahaneela. Inspiré de sonorités dancehall et afrobeat, l’artiste nigérian et le rappeur américain nous rappellent qu’ils se sentent comme des Tony Montana. Reprenant des décors du film, mais aussi sa typologie et ses codes couleurs, les scénettes, en couleur ou noir et blanc, se suivent avec les artistes filmés ensemble ou dans des plans séparés. T-Raww rend le titre accrocheur avec un flow chantant qui se colle parfaitement à celui de son hôte. Concernant sa collab’ avec le rappeur, Mr Eazi a confié : L’énergie du disque définit ce qui se passe dans ma tête. J’avais 2 chansons possibles que je voulais faire avec Tyga, l’un plus up-tempo et il était plus attiré par Tony Montana. Travailler avec lui a été une véritable collaboration, de l’écriture au mixage, en passant par la vidéo. J’apprends tellement de lui. Un featuring réussi pour un single qui sera certainement dans le prochain projet de Mr Eazi. Quant à Tyga, il a le vent en poupe ! Le rappeur enchaîne les collaborations à succès. Il a récemment dévoilé son 1er single depuis sa signature à Columbia Records, un remix de la Macarena

 

Future feat. Lil Durk – Last Name :

Réalisée par Marko Steez, Future collabore avec Lil Durk pour cette nouvelle vidéo où on les voit traîner dans différents secteurs d’Atlanta : en voiture, sur un terrain de basket, en studio… en extérieur ou devant le fond blanc d’un. salon. Future semble répondre ici aux allégations concernant sa paternité. Même s’il affirme que ce n’est pas une diss track, il lave tout de même son linge sale en chanson. Produit par Dj Krazy, Future affirme prendre soin de tous ses enfants : Ce n’est pas un clash, c’est une vraie chanson/Nous n’évitons pas non responsabilités/Je prends soin des familles/Je suis gêné de tout ce bazar que j’ai causé.Il raconte même ne pas connaître le nom d’une des mères de ses enfants : “Baiser la pute une fois, maintenant elle veut pleurer/Les balances ont été voir les fédéraux, j’avais un alibi/Le cœur brisé, j’ai baisé ma pute tous les soirs/Je ne connais pas son nom, elle veut porter mon enfant/Riant à la banque, me rendant fou/Engourdi par la douleur, alors je garde le sourire.
Future pourrait bientôt être forcé de reconnaître 2 nouveaux enfants. Accusé il y a quelques mois par une jeune femme, Eliza Seraphin de ne pas avoir reconnu son bébé, le rappeur d’Atlanta se voit désormais attaqué pour la même raison par une autre femme : Cindy Parker. Comme l’affirme les médias US, Eliza Seraphin a accouché il y a 3 mois, elle assure qu’il avait accepté l’idée d’effectuer un test de paternité avant de couper les ponts avec elle…

À LIRE AUSSI: Tory Lanez lâche son nouveau projet Chixtape 5 [Sons]

Tory Lanez feat. Snoop Dogg – Beauty In The Benz :

Tory Lanez fait équipe avec Snoop Dogg pour Beauty In The Benz, qui fait honneur à la femme noire. Un titre samplé sur le tube Beautiful du rappeur américain avec Pharrell et Charlie Wilson. La vidéo dirigée par Child commence par une discussion entre 3 femmes afro-américaines…N’apparaissant pas dans le clip, Tory Lanez met la femme noire au cœur de la vidéo. On voit alors des femmes de différentes types, différents looks, de différents âges, mais aussi différents tempéraments, dans différentes situations. La présence de Snoop, et de son flow nonchalant, à 1 minute 38, relève la douleur du morceau. Le titre bénéficie même d’un cameo de circonstance quand on connaît son combat, d’Alicia Keys, qui porte un discours positif sur l’acceptation de soi. Le message est de montrer à toutes les femmes qu’elles doivent s’accepter. Le titre est issu de son projet Chixtape 5, sorti le 15 novembre. Une tape aux sonorités old-school avec la présence de T-Pain, Ashanti, The-Dream, Lloyd, Ludacris ou encore Trey Songz.