Tandis que Mauro Icardi pourrait être approché par la Juventus, le Napoli devrait céder la plupart de ses titulaires ayant participé à la rébellion qui a agité le club il y a peu. 

Alors qu’on promettait à Mauro Icardi une forte concurrence avec Edinson Cavani à son arrivée cet été, l’Argentin semble avoir largement convaincu les supporters et surtout son coach, Thomas Tuchel. Aligné à 11 reprises cette saison, l’ancien buteur de l’Inter a déjà inscrit 10 buts jusqu’ici et semble surtout parfait pour laisser s’exprimer ses ailiers, Mbappé, Di Maria ou Neymar. Et s’il a plusieurs fois exprimé son amour pour Paris, qui l’a déjà adopté, Icardi pourrait néanmoins changer d’air l’été prochain. A la recherche d’un nouveau numéro 9, la Juventus pourrait tenter d’arracher le joueur donc l’option d’achat est fixé à 60 millions d’euros. Autant dire que Paris va devoir rapidement décidé de l’avenir d’Icardi, sans quoi d’autres prétendants pourraient en profiter pour récupérer l’argentin.

Les prochaines semaines risquent d’être particulièrement agitées du côté de Naples. Alors que les joueurs avaient quitté la mise au vert décidée par leur président suite à des résultats pas à la hauteur des attentes, les Napolitains ont déclenché la colère d’Aurélio de Laurentis. Réputé pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, le président napolitain aurait acté le départ de nombreux cadres. Tous les joueurs verront d’abord leur salaire handicapé de 25% pour ce comportement, à l’exception d’Allan qui sera privé de 50% de son salaire mensuel pour avoir insulté le président-délégué (qui est le fils de De Laurentis). José Callejon, Dries Mertens, Lorenzo Insigne, Kalidou Koulibaly et Allan, tous cadres de l’équipe depuis plusieurs années, devraient être vendus cet hiver ou, au plus tard cet été. Le grand ménage se prépare donc et risque d’attirer nombre de très grosses écuries européennes…