Nekfeu sort de son silence et répond aux questions de l’ONG Bani Street ! [Vidéo]

Extrêmement rare dans les médias, il s’agit d’une véritable exclu pour l’ONG française Bani Street d’avoir Nekfeu pour répondre à leurs questions… 

Depuis le film Tout nous sépare avec Catherine Deneuve, Nekfeu n’a donné aucune interview pour aucun média. Pour ses albums Cyborg et Les étoiles vagabondes, accompagné d’un film du même nom, silence radio… Le rappeur parisien est sorti de son silence (outre son apparition à la manifestation des gilets jaunes pour le 1er anniversaire du mouvement) et s’est livré pour Bani Street. Une interview pour la bonne cause : J’aurais préféré que ce ne soit pas diffusé, mais ce n’est pas grave, c’est pour la bonne cause. L’association humanitaire Bani Street œuvre pour l’accès à l’éducation aux enfants Rohingyas et réfugiés en Birmanie. L’ONG (installé en France mais aussi au Bangladesh),  créé également des établissements pour employer les mineurs non accompagnés, comme les réfugiés. Une interview qui sera diffusée sur YouTube, une occasion en or pour ceux qui suivent Ken après que ce dernier ait choisi de supprimer son compte Twitter et Instagram. Sur le compte Instagram Feu Infos, des images d’un petit show improvisé du rappeur ont également été dévoilées lorsqu’il interprète Tricheur, mais aussi Menteur, Menteur, 2 extraits des Etoiles vagabondes.

L’humanitaire, sa priorité

Intéressé par tout ce qui touche à la société et l’humanitaire, Nekfeu était déjà brièvement sorti de son silence en se ralliant aux personnalités qui ont signé la tribune du Monde contre l’islamophobie. Soutenant de nombreuses associations comme SOS Méditerranée, La Fondation Abbé-Pierre, le rappeur s’était par ailleurs rendu à Bamako, au Mali, au mois d’octobre avec Doums. Une vidéo de lui rappant sur son morceau Sous les nuages, avait alors circulé sur les réseaux sociaux.

De retour dans la région parisienne, Nekfeu s’était joint aux Gilets Jaunes pour fêter leur 1ère année de mouvement…