Quand pour se faire entendre, Edouard Philippe doit citer Bigflo et Oli

Ce lundi 25 novembre, Edouard Philippe a présenté les conclusions du Grenelle contre les violences conjugales. Une discussion lancée à l’initiative de Marlene Schiappa – Secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations – depuis le mois de septembre. Le Premier ministre a listé un certain nombre de mesures dont la proposition d’un texte au Parlement pour suspendre l’autorité parentale des pères violents, la mise en place d’une formation sur l’égalité entre les filles et les garçons pour les enseignants, la possibilité de déroger au secret médical dans des cas graves… De plus, la ligne d’écoute 3919 fonctionnera désormais 24heures/24 et 7jours/7.

Des propositions très attendues après les manifestations pour la lutte contre les féminicides, organisées ce samedi 23 novembre. 50 000 personnes se sont rassemblées dans toute la France dont 30 000 à Paris. Depuis le début de l’année 2019, au moins 116 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint selon un décompte de l’AFP. Près de 23 000 femmes sont victimes, chaque année, de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint.

À LIRE AUSSI: Bigflo et Oli bientôt dans un jeu d’aventure sur Amazon Prime Video !

Bigflo et Oli par Edouard Philippe

En clôture de son discours à Matignon, et afin de parler (et de se faire entendre) du plus grand nombre en , le Premier ministre a cité la chanson Dommage de Bigflo et Oli. Un morceau qui parle, entre autres, justement des violences faites aux femmes : Vous connaissez peut-être cette chanson du duo de rap français BigFlo et Oli, Dommage. Dommage, raconte l’histoire de Pauline. Pauline, je cite : “Elle est discrète, elle oublie qu’elle est belle. Elle a sur tout le corps des tâches de la couleur du ciel, son mari rentre bientôt, elle ne veut même pas y penser, quand il lui prend le bras, c’est pas pour la faire danser. Après la dernière danse, elle s’est pas relevée.” Et de conclure : “Ah c’est dommage, ah c’est dommage…. Eh bien, avec ce Grenelle, notre société affirme, exige même qu’il n’y ait plus de femmes avec des tâches de la couleur du ciel sur la peau, et surtout elle dit que nous ne voulons plus entendre le “Ah c’est dommage. Co-écrit avec Stromae, Dommage est extrait de l’album La vraie vie sorti en 2017, et le clip affiche plus de 198 millions de vues sur YouTube.