T.I. : la loi de l’Etat de New York modifiée après ses propos sur sa fille ?

Après les propos de T.I. qui avait affirmé à la télévision faire contrôler tous les ans la virginité de ses filles, l’Etat de New York pourrait modifier ses lois sur les contrôles gynécologiques.

C’est une petite déclaration qui a crée une immense polémique aux Etats-Unis. Invité dans un podcast américain au début du mois de novembre, T.I. s’était laissé aller à des déclarations surprenantes sur sa relation avec ses filles. Au détour de la conversation, le rappeur d’Atlanta avait fièrement affirmé qu’il accompagnait chaque année sa fille de 18 ans chez un gynécologue afin d’y faire contrôler son hymen et s’assurer ainsi de sa virginité.

À LIRE AUSSI: Découvrez comment T.I s’assure que sa fille est toujours vierge !

Des propos qui ont provoqué une vague de réactions, bien souvent hostiles, évoquant notamment la violence provoquée par un tel test. Mais cette polémique pourrait désormais avoir des répercussions politiques et légales bien plus importante…

Comme le rapporte plusieurs médias américains, plusieurs élus de New York souhaiterait en effet mettre fin à ce contrôle de virginité. Évoquant notamment une violation de l’intimité mais également des droits des femmes et se basant sur les instructions des Nations Unis, qui ont déjà recommandé la fin de cette pratique, ils souhaiteraient faire cette procédure. Ils proposent également d’imposer des peines de prison aux médecins qui pratiqueraient malgré tout ce test si ces derniers refusent d’y mettre fin. Reste désormais à faire voter cette loi puis à la mettre en place, ce qui marquerait la fin d’une pratique relativement répandue outre-Atlantique. En plus d’avoir largement influencé le rap d’Atlanta et de revendiquer la paternité de la trap, T.I. pourrait donc carrément provoquer la modification d’une loi…