Alors que 6ix9ine risque jusqu’à 47 ans de prison, les procureurs en charge de son dossier ont comme prévu demandé aux juges que sa peine soit largement réduite en raison de sa collaboration avec la police.

Arrêté en novembre 2018 et incarcéré depuis, comme la plupart des membres du gang auquel il appartenait, le Nine Trey Bloods, 6ix9ine aura considérablement animé cette année. Dans un premier temps mal en point alors qu’il faisait face à de nombreux chefs d’accusations et qu’il refusait de collaborer, Tekashi 69 a subitement pris un autre parti en décidant de tout avouer à la police afin de réduire sa peine. Des déclarations qui ont provoqué de très nombreux condamnations parmi ses anciens proches (devenus ses ennemis peu de temps avant son arrestation) et qui ont largement fait réagir de nombreux rappeurs, américains comme français.

À LIRE AUSSI: 6ix9ine : pour Fat Joe, “il n’a pas respecté les codes de la rue” !

Comme c’était attendu après sa collaboration avec la justice américaine, les procureurs en charge du dossier 6ix9ine ont demandé la clémence aux juges qui seront chargés du procès à venir du rappeur : “Lors des discussions avec le gouvernement, le prévenu a fourni des informations dans un délai raisonnable, permettant ainsi au gouvernement d’enquêter et de poursuivre les autres accusés pour d’autres crimes. Sans la coopération de l’accusé, le gouvernement n’aurait pas pu poursuivre Denard Butler, Kintea McKenzie, Ellison, et Mack pour leur conspiration pour racket avec le Nine Trey. Enfin, l’aide de l’accusé a permis au gouvernement de se préparer pour le procès dans les meilleurs conditions et permettant ainsi la condamnation des autres accusés.”

Plutôt que 47 ans derrière les barreaux, Daniel Hernandez pourrait donc bien sortir dans les prochaines semaines comme sa petite-amie l’espérait. Il aurait d’ailleurs déjà prévu la suite puisqu’il serait déjà sous contrat pour 2 albums et près de 10 millions de dollars