Bigflo et Oli, Lomepal au bord du burn-out : leur besoin de faire une pause

Au bord du burn-out, les frères Ordonez et Lomepal ont exprimé leur besoin de faire une pause, le temps de se reposer.

A cause des réseaux sociaux…

Dans un dossier publié dans Le Parisien, quelques artistes se sont confiés sur leur envie de faire une pause dans leur carrière, comme c’est le cas pour Bigflo et Oli. Les 2 frères originaires de Toulouse ne se sont pas vraiment arrêtés depuis le succès de leur 1er opus, La cour des grands, en 2015… Après 3 albums et 5 tournées plus tard, il est temps pour eux de faire une pause comme ils l’affirment dans le quotidien. Oli explique : “J’ai 23 ans et depuis 5 ans, j’ai plus fait vivre Oli qu’Olivio. J’ai besoin de rééquilibrer ça, de m’occuper de mon appartement, de ma vie intime, de qui je suis […] C’est une fatigue mentale, ça ne s’arrête jamais. C’est un truc dont on parle jamais entre artistes, c’est un peu tabou. On a une vie tellement à part et exceptionnelle qu’on n’ose pas en parler au public. Même certains amis ont du mal à comprendre”.

bigflo-oli-dr

Constamment sollicités, Bigflo et Oli, qui ont récemment livré le clip de Bienvenue chez moi, assurent que leur entourage n’est pas la cause de cette pression qu’ils ressentent, mais plutôt le devoir d’être tout le temps présent sur les réseaux sociaux par exemple : “Ce n’est ni notre entourage, ni notre maison de disques ni notre tourneur qui nous la mettent. Le problème, c’est cette espèce de rythme, grisant et motivant mais épuisant, qu’on a établi entre nous, les artistes et la nouvelle scène. Les albums sont passés d’un tous les 3 ans à un tous les ans. Ça nous a permis d’atteindre des niveaux qu’on n’aurait jamais pensé atteindre […] Même couper 3 jours le téléphone, c’est difficile. La pression d’Internet et des réseaux est devenue si forte, avec de plus en plus de gens et plus de vues. Pendant ce temps, il y a toujours 40 personnes qui attendent notre feu vert par mail ou par téléphone…”.

Des propos validés par un producteur qui insiste sur l’omniprésence des artistes devant leur public, rendue possible avec les réseaux sociaux, dont il devient difficile de rompre : “Contrairement à la précédente, la nouvelle génération ne prend pas toujours le temps de décompresser dans une sorte de 3ème mi-temps festive et privée. C’était un vrai moment de respiration à l’époque. Aujourd’hui, si les jeunes artistes le font, ça sera en le montrant sur les réseaux. Ils ont vraiment du mal à se déconnecter”.

Lomepal suivi par une psy…

Bigflo et Oli ne sont pas les seuls à vouloir faire une pause… Lomepal s’est de nouveau confié sur le besoin de s’éloigner de la pression médiatique. Une envie qu’il avait déjà exprimé dans Le Parisien : “Je veux tout couper, je veux fuir l’industrie, le système. Physiquement, je sens qu’il faut faire un break, mais c’est surtout la pression et le stress… Je n’ai pas envie de développer des maladies. Je n’ai plus envie de faire de la musique, il y a même des collaborations envisagées que j’ai déclinées. Parce que je sais que je ferai un truc nul”.

À LIRE AUSSI: Lomepal – brisé – annonce une pause dans sa carrière !

Il révèle également être suivi par une psy pour ne “pas péter les plombs : “Je la vois de temps en temps, pour lui faire un compte rendu, et ça m’aide bien. Elle me dit que je prendrai peut-être goût au calme… Mais je pense que je reviendrai. Peut-être plus fort” ! Une pause qu’il effectuera après le 5 décembre, dernière date de sa tournée.

Par le passé, Stromae – fatigué par le rythme que lui avait imposé le succès et touché par les effets indésirables d’un antipaludique – avait déjà éprouvé ce besoin de s’écarter du devant de la scène. Aujourd’hui, outre Bigflo et Oli et Lomepal, Angèle a aussi fait savoir qu’elle désirait prendre du recul et faire un petit break dans la conduite de sa carrière…