Alors qu’il réclamait près de 8 millions d’euros au PSG, Hatem Ben Arfa a été débouté ce lundi par le conseil des Prud’Hommes.

Arrivé en grande pompe à l’été 2016 au PSG après une très grosse saison avec l’OGC Nice, Hatem Ben Arfa rêvait sans doute de retrouver enfin le chemin du succès collectif et de la Coupe d’Europe. Malheureusement, le rêve a très rapidement pris court après plusieurs apparitions durant sa première saison parisienne. Mis à l’écart de très longs mois par l’ancien entraîneur du club Unai Emery, Hatem Ben Arfa avait du prendre son mal en patience avant de quitter le club libre à l’été 2018, et ce après plusieurs déclarations dans la presse ou sur les réseaux sociaux.

À LIRE AUSSI: Ben Arfa fête ses… 1 an de mise à l’écart au PSG ! [Photo]

Forcément privé de nombreuses primes liées au nombre de matchs joués ou au comportement sur le terrain, l’ancien international français espérait que la justice lui accorde près de 8 millions d’euros de dédommagement. Il a finalement été débouté ce lundi par le conseil des Prud’Hommes, qui a donc donné raison au PSG qui évoquait de simples raisons sportives à cette mise à l’écart. Une décision évidemment contestée par le joueur et dont l’avocat, Jacques Bertrand, a d’ores et déjà annoncé qu’il allait faire appel.

Des pistes espagnoles pour se relancer ?

Dans le même temps, RMC Sport a confirmé que Ben Arfa avait plusieurs pistes, dont certaines en Espagne, afin de retrouver les terrains dès cet hiver. Et c’est sans doute le plus important pour l’ancien marseillais, qui n’a plus joué en match officiel depuis le 1er mai dernier et la rencontre Stade Rennais-AS Monaco. Espérons qu’il puisse enfin, à 32 ans, se relancer et briller sur les terrains comme il le faisait encore la saison dernière avec le maillot breton.