Booba s’attaque à Kalash avec des images d’un concert en Guadeloupe

De passage à Paris à quelques jours de Noël, Booba ne lâche pas l’affaire, et ne manque jamais une occasion de tacler ses ennemis. Et c’est Kalash qui en fait les frais…

Après avoir commenté ironiquement le retour de Maes, visiblement déçu de ne pas être invité sur son nouveau projet qui sortira le 17 janvier 2020, ou avoir montré sa surprise devant les images de la situation dans le métro parisien, pris d’assaut pendant les grèves : “C’est pur de vrai ça ?, Booba était de passage dans la capitale. Le rappeur expatrié à Miami en a profité pour courir les soirées mondaines, entre la soirée Hublot (#HublotLovesArt) à la Fondation Louis Vuitton et l’évènement organisée dans le concept store de Nous Paris pour le lancement de la bouteille de whisky DUC customisée par le graffiti artiste du 91, INTOX. Une édition limitée disponible à 150 bouteilles, et à commander sur le site officiel de la marque. Mais le Duc n’en oublie pas moins ses rivaux…

booba greve paris 2019 screen

Des messages pour Kalash

Cette fois, Booba s’en ait pris à Kalash et notamment à sa prestation lors d’un concert qu’il donnait sur la plage des Raisins Clairs à Saint-François en Guadeloupe, pour la fête du Lambi. Il reprend des vidéos postées sur les réseaux, en s’appuyant sur des commentaires de spectateurs mécontents, où Kalash ne paraît pas dans sa meilleure forme, et le chambre pour show en demi-teinte. Il commente les images, en annonçant qu’il ne paierait que la moitié de la prestation si un artiste délivrait une telle performance lors d’un évènement qu’il organiserait : “Aller à la fête du Lambi. Attendre Kalash, puis constater que le gars est peté, chante faux, laisse le public chanter trois quart de ses sons… Il est complément à l’ouest franchement. Moi si j’organise un truc et que l’artiste me fait ça…. Je le paye que la moitié de la prestation ! Clairement, c’est la cata !” Voilà qui est dit !

À LIRE AUSSI: Booba, oublié par Maes sur son prochain album Les Derniers Salopards ?
Mais ce n’est pas tout, puisque B2O fait également une autre allusion en légende de son post. Là, il revient sur les menaces proférées par Kalash qui lui avait interdit de se rendre dans le 93Il demande donc à l’artiste martiniquais s’il pouvait se rendre à Sevran dans le but d’aller y enregistrer un feat. Référence ironique à Maes et son souhait plusieurs fois partagé sur les réseaux de poser sur son nouvel album ! Booba met les formes pour demander l’autorisation : @kalash972 Bonsoir monsieur le préfet j’ai besoin d’aller à Sevran pour enregistrer un feat c’est assez urgent donc je vous sollicite dans l’espoir d’obtenir un laissez passer afin de me rendre en Seine-Saint-Denis. Je vous wemercie d’avance. #assis#yakoiici#FranckLucas#badmanboomboom#tractopellelove 🙌🏾” Il faut bien se le dire, et se le répéter : La piraterie n’est jamais finie !