La Chambre des représentants a voté en faveur de l’impeachment. Donald Trump devient le 3ème président américain à être menacé de destitution.

Dans la soirée de mercredi, la Chambre des représentants s’est prononcée en faveur de l’impeachment de Donald Trump pour “abus de pouvoir”, après plus de 6 heures de débat. Le milliardaire et président des Etats-Unis doit désormais attendre d’être jugé par le Sénat (où les républicains sont majoritaires) au mois de janvier. En meeting de campagne dans le Michigan, il a accusé le parti adverse de “vouloir annuler le vote de 63 millions d’Américains” qui lui a permis d’accéder à la Maison blanche. Selon un sondage officiel, 47,5% des américains supportent la décision de le destituer contre 46,3%.

Il est également mis en accusation pour “obstruction”. Il est accusé d’avoir demandé à l’Ukraine d’enquêter sur Joe Biden, l’un de ses rivaux potentiels à la prochaine élection en 2020. Suite aux charges annoncées, il a réagi sur son compte Twitter : “En réalité, ce n’est pas après moi qu’ils en ont, c’est après vous. Je suis simplement sur leur chemin”.

Dans la foulée, la Maison Blanche a officiellement commenté la situation : “Il est prêt pour les prochaines étapes et a confiance dans le fait qu’il sera totalement disculpé”.

Déjà 2 procédures d’impeachment

Donald Trump devient ainsi le 3ème Président américain à être menacé de destitution. Avant lui, il y avait Andrew Johnson (1868) pour le renvoi d’Edwin Stanton – secrétaire d’Etat à la Guerre – sans l’accord du Sénat et Bill Clinton (1998) pour avoir menti devant le grand jury durant l’affaire Monica Lewinsky. Le président républicain, Richard Nixon, avait lui préféré quitter son poste en 1974, et éviter la procédure d’impeachment, en répercussion d’une affaire d’espionnage politique baptisée le Watergate.

Andrew Johnson / Bill Clinton
Andrew Johnson / Bill Clinton

F**k Donald Trump !

Ce n’est un secret pour personne… YG n’a jamais été un grand fan du milliardaire. Avant son élection, il avait publié un single en featuring avec Nipsey Hussle intitulé FDT (Fuck Donald Trump). Le rappeur originaire de Compton n’a pas pu s’empêcher de commenter ce nouveau coup dur pour le 45ème président.

En novembre 2019, lors du festival Camp Flog Gnaw Carnival organisé par Tyler The Creator, il avait invité Stormy Daniels sur scène. Elle s’était présentée à la foule venue voir le rappeur américain : “Je m’appelle Stormy Daniels et je suis la raison pour laquelle Donald Trump est foutu”. En janvier 2018, The Wall Street Journal avait rapporté l’histoire de cette actrice X qui aurait conclu un accord de 130 000 dollars avec les avocats de Donald Trump. Une somme qui l’empêchait de divulguer leur relation sexuelle en 2006. Mais, elle avait fini par tout révéler sur CBS et dans un livre Full Disclosure. Une affaire ensuite confirmée par l’ancien avocat du président qui avait avoué avoir donné cette somme à Stormy Daniels en échange de son silence…

À LIRE AUSSI: YG ramène Stormy Daniels, la star du X associée à Trump, sur scène ! [Vidéo]

Cette fois-ci, il se pourrait que le président ne puisse payer personne pour le sauver…