Alors que l’AccorHotels Arena accueillait ce vendredi 20 décembre, le concert réunissant plusieurs artistes présents sur le 2ème volet de la compilation Game Over 2, plusieurs spectateurs ont fait part de leur mécontentement sur les réseaux sociaux…

Fort d’une 1ère compilation certifiée disque d’or et d’un concert au Zénith de Paris en décembre 2018 durant lequel était notamment apparu Niska, Gradur, MHD ou RK, le label 50k Editions organisait ce vendredi un show événement à l’AccorHotels Arena de Paris afin de célébrer leur nouveau projet : Game Over 2. Une 2ème édition de leur compilation sorti en juin 2019 et qui contenait encore de très gros noms (et de belles combinaisons) avec Ninho et Niro, Naza, Diddi Trix ou Dosseh… Autant dire que les spectateurs étaient nombreux à l’AccorHotels Arena, quasiment un an après le Zénith, malgré les grèves qui touchent actuellement la France…

 

Un show mitigé !?

Malheureusement, les choses ne sont pas passés comme prévues et plusieurs têtes d’affiches n’étaient pas présentes, sans doute pris par leurs obligations personnels et artistiques (tournées, showcases, studio…) et les fêtes de fin d’année qui se profilent. Une situation qui a provoqué la colère de certains spectateurs mécontents, déçus de l’absence des têtes d’affiches durant le show. Certains ont également remis en cause l’organisation, en raison du retard au début du concert et d’une fin ratée… mais aussi à cause du déroulement des opérations sur scène, quelques noms importants avaient fait le déplacement, de Key Largo à Ninho qui a joué 2 sons… Trop peu au goût du public.

Si certains ont demandé le remboursement de cette prestation pas à la hauteur du show livré au Zénith de Paris un an plus tôt, et se sont parfois montrés irrespectueux vis à vis des artistes présents sur les réseaux sociaux, d’autres ont su en prendre leur partie et apprécier ce moment dédié au rap français. On espère que les organisateurs pourront donner quelques informations sur l’absence de certains rappeurs qui étaient visiblement très attendus.

Il y a les déçus…

Et ceux qui ont apprécié…