Booba : ses confidences inédites sur la fin d’Ünkut…

Près d’une année après qu’il ait annoncé la fin de sa marque Unküt, fondée en 2004, Booba s’est confié quant aux raisons de cet arrêt. Il a aussi évoqué ses ambitions avec DCTND.

14 ans après sa création, Booba a claqué la porte d’Ünkut. En 2004, le rappeur s’était associé au styliste Viguen pour fonder une nouvelle marque de streetwear “made in France” largement inspirée du style américain. La griffe est alors portée partout par l’artiste, que ce soit lors d’apparitions publiques ou dans ses clips. Mais après de longues années d’investissement et alors qu’il avait cédé sa marque, les relations entre Booba et les actionnaires majoritaires – les frères Jérôme et Laurent Abiteboul – étaient plus que tendues, jusqu’à provoquer une véritable rupture. Dans une interview pour le BOLD Magazine, le Duc est revenu sur cette séparation : “Ünkut avait atteint ses limites. J’ai toujours voulu avoir ma propre marque et porter mon propre équipement, donc pour moi c’était logique”.

Ünkut, du passé…

Pas abattu pour autant… Booba s’est lancé dans une nouvelle aventure en lançant la marque DCNTD (Disconnected) avec sa manageuse et avocate Anne Cibron, en avril 2018. Déposée sur le site de l’INPI, la marque porte sur la joaillerie, les accessoires, maroquinerie et surtout des vêtements. Une 1ère collection intitulée CORE avait été lancé, en juin, sur le site de la marque et dans un pop-up store sur les Champs-Elysées. 4 mois après la 1ère collection, une nouvelle ligne CORE DROP a été dévoilée, toujours, sur le site officiel de la marque. Booba s’est confié sur son nouveau concept : “DCNTD incarne à la fois une forte dimension visuelle et un message qui nous représente en tant qu’esprits humains. C’est pour cela que nous avons suivi notre propre intuition, tout simplement. Nous n’avons jamais respecté les conventions de la mode traditionnelle et encore moins leurs règles”.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

LIMITED DROP TOMORROW 📡 ONLINE @ www.dcntdofficial.com CONNECTION LOST #dcntd #nsos #capsule

Une publication partagée par Disconnected (@dcntdofficial) le

À LIRE AUSSI: Booba et Kaaris vont payer 45 000€ pour les dégâts de leur bagarre à Orly

Une lourde amende

Ce jeudi 19 décembre, Booba et Kaaris ont été condamnés par le tribunal de Créteil à payer 45 000 euros pour les dégâts provoqués par leur bagarre à l’aéroport d’Orly en août 2018. Ils devront payer 15 000 euros au groupe Aéroports de Paris pour divers préjudices et 30 000 euros à la société qui détient la boutique de duty-free où l’entourage des 2 artistes s’étaient procurés plusieurs objets pour se battre, lors de l’altercation. Si un octogone était prévu pour le mois de novembre, il a été annulé à l’initiative de Kaaris. Ce dernier s’est alors fait relativement discret, annonçant juste la sortie d’un prochain album intitulé Château Noir et d’un film pour l’année 2020.