Cardi B n’a jamais caché son amour pour la politique. Il n’est donc pas étonnant de voir que l’artiste américaine semble se lancer dans cette voie.

Elle n’a pas sa langue dans sa poche, et on l’aime pour ça. Ce week-end du 10 janvier, Cardi B a exprimé son envie de se lancer dans la politique, dans une série de messages sur Twitter : “Je pense que je veux être une politicienne. J’aime vraiment le rôle des gouvernements, même si je ne suis pas d’accord avec le gouvernement actuel […] Je regardais des documentaires sur la guerre. Peu importe le nombre d’armes dont dispose un pays, vous avez besoin de gens ! Comment comptez-vous vous battre contre un pays et déclencher une guerre quand notre pays manque de patriotisme ? Je ne vois pas tellement de gens affirmer qu’ils aiment être américains […] Je vais devoir expliquer beaucoup de choses, donc je vais devoir faire une vidéo ou un live pour en parler… Je reviendrai sur mes 2 derniers tweets un autre jour. J’en parlerai un autre jour […] J’ai l’impression que si je retourne à l’école et que je me concentre, je peux faire partie du Congrès. J’ai beaucoup d’idées qui ont du sens. J’ai juste besoin de quelques années à l’école et je peux faire bouger les choses” ! Cardi B a donc des idées, mais elle a aussi conscience qu’elle a quelques lacunes…

Cardi B va devoir aussi assumer son pays et ce qui s’y passe ! Ses derniers tweets surviennent un peu plus d’une semaine après que l’artiste américaine ait critiqué l’ordre du président Donald Trump de tuer le général iranien Qassem Soleimani. Une décision qui lui a même fait envisager de déménager au Nigéria avec sa famille, pour leur protection.

À LIRE AUSSI: Cardi B serait prête à déménager au Nigéria…

Cardi B, la politicienne

En 2018, lors d’une interview au magazine GQ, Cardi B avait confié qu’elle aimait les sciences politiques et qu’elle était obsédée par les présidents et le fonctionnement du système américain. En janvier 2019, elle s’était exprimée sur Instagram contre Donald Trump. Selon elle, le président américain était le seul responsable du blocage du budget qui avait obligé des milliers de fonctionnaires à travailler sans salaire. Il avait refusé de voter, à l’époque, un projet de budget fédéral qui n’incluaient pas le financement de son mur à la frontière américano-mexicaine. Cardi avait alors pris position : “Notre pays vit un enfer en ce moment, tout ça pour un putain de mur… Je ne veux pas entendre des connards me dire : “Oh, Obama a bloqué le gouvernement pendant 17 jours”. Oui, salope, pour le système de santé, pour que ta grand-mère puisse aller faire prendre sa tension. Je sais que beaucoup d’entre vous s’en foutent parce qu’ils ne travaillent pas pour le gouvernement ou qu’ils ont un boulot. Mais cette merde est grave, c’est vraiment dingue. Je crois que nous devons faire quelque chose” !

Cet été, Cardi B s’était alliée au candidat démocrate Bernie Sanders pour inciter les jeunes électeurs à participer au scrutin présidentiel de 2020. Ils s’étaient donnés rendez-vous dans un institut de beauté à Detroit, où ils ont abordé plusieurs problématiques comme le changement climatique, les salaires, la justice sociale, le racisme, la dette étudiante. Investie d’une mission, la rappeuse s’est lancée : “Merci Sénateur Bernie Sanders de vous être assis avec mois afin de partager vos plans pour changer ce pays. Il y a quelques semaines, j’ai demandé à mes abonnés quelles questions ils poseraient, s’ils en avaient l’opportunité, à un candidat démocrate. J’ai eu plein de propositions et j’ai choisi les plus populaires pour vous les poser…”.