L’UEFA accusé d’avoir truqué les votes pour son équipe-type 2019

Dans son édition du jour, le Daily Mail affirme que l’UEFA a délibérément intégré Cristiano Ronaldo à son équipe-type de l’année 2019 au profit de N’Golo Kanté, qui avait pourtant reçu plus de votes que le Portugais.

La côte de popularité et le glorieux passé de Cristiano Ronaldo ont-ils poussé l’UEFA à s’arranger pour que le Portugais figure dans son équipe-type de la saison 2019 ? Alors que l’organisation qui gère le football européen avait lancé il y a quelques semaines une grande consultation afin d’élire les meilleurs joueurs de la dernière année, elle a dévoilé les résultats ce mercredi. On retrouve ainsi 5 joueurs de Liverpool (Mané, Alisson, Van Dijk, Alexander-Arnold et Robertson) vainqueur de la Ligue des Champions, mais également Frankie De Jong, Lionel Messi, Matthijs de Ligt, Kevin de Bruyne, Robert Lewandowski et Cristiano Ronaldo. Une équipe qui peut donc sembler plutôt logique sur le papier…

Sauf que d’après le Daily Mail, Cristiano Ronaldo n’aurait pas dû être se trouver dans cette équipe-type. Alors que l’UEFA a l’habitude de présenter cette équipe dans des systèmes tactiques classiques, à savoir le 4-4-2 ou le 4-3-3, elle aurait volontairement modifié son schéma après la fin des votes afin d’opter pour un surprenant 4-2-4. Un stratagème lui permettant d’inclure l’attaquant de la Juventus, alors qu’il n’avait reçu que le 4ème plus grand total de votes des attaquants, au profit d’un N’Golo Kanté plébiscité par les votants.

Un choix critiqué au sein même de l’organisation, comme le rapport le quotidien britannique, citant une source interne à l’UEFA : “Ce n’est pas très bien. En fait, il s’agit de trucages de votes. La popularité de Ronaldo est tellement élevée au sein de l’organisation que la formation a dû être modifiée”. Autant dire que la réputation de l’UEFA ne risque pas de s’améliorer avec cette affaire…