Depuis quelques années, les ados du monde entier s’éclatent en effectuant des chorégraphies dans des courtes vidéos postées sur l’Appli TikTok. Dernière en date à avoir été un véritable phénomène, un pas de danse inspiré des gangs de Los Angeles…

Alors que la pratique de ce pas de danse bien connu des amateurs de rap, et de danse, s’est généralisée sur la plateforme TikTok, la signification du Crip Walk, ou plus communément appelé C-Walk,  et ses origines fait polémique ! Et tandis que les vidéos et tutos se multiplient pour apprendre à maîtriser le C-Walk, les vidéos mentionnées par les hashtags #CripWalk ou #Cwalk génère des millions de vues sur le réseau social chinois. Ces vidéos dédiées à ce pas de danse qui dessine une forme de Z avec les jambes et les pieds, sur le morceau de Kamaiyah et YG intitulé Fuck It Up, affichent plus de 147 millions de vues. Un véritable phénomène.

La polémique du C-Walk…

Si ceux qui exécutent le C-Walk sur TikTok sont tout sourire et enjoués, les origines de ce mouvement de jambe sont plutôt sinistres, et certains le font savoir… au point de créer une véritable polémique. Créé dans les années 1970 par les membres d’un célèbre gang de Los Angeles, les Crips, considéré comme étant particulièrement violent, ce pas de danse célébrait l’assassinat d’un membre du gang adverse, les Bloods. D’où le nom de ce rituel, le Crip Walk, sensé n’être effectué que par des membres de son gang, qui voient d’un mauvais œil que l’on s’amuse à les copier… Du coup, des internautes, comme Mike Thornwell, publient des vidéos sous forme d’avertissement pour prévenir les jeunes qui reproduisent le mouvement mortuaire sans connaître les origines de ce pas et les conséquences de ce qui s’apparente à un manque de respect envers les Crips… Il explique : “Salut les white kids, je vous aime (…) mais ça m’inquiète de voir que vous réalisez le Crip Walk sans savoir réellement à quoi cela fait référence. Si vous le faisiez devant des vrais Crips, des membres du gang, ils vous tueraient.Un commentaire également véhiculé par des twittos : “C’est un gang ! Vous voulez vraiment vous faire tirer dessus à une soirée à Los Angeles parce que vous avez appris cette danse ?”

@mikethornwellDear white children #cwalk #cripwalk #fyp♬ original sound – mikethornwell

Une autre polémique…

En août 2012, pendant les Jeux Olympiques, Serena Williams s’était faite remarquer et s’était retrouvée au milieu d’un mini scandale. La joueuse de tennis s’était lancée dans ce petit jeu de jambes, véritable marque de fabrique des Crips, à la fin d’un match. Elle désirait juste célébrer sa victoire, mais l’interprétation de son geste a alors été tout autre. Nombreux sont ceux qui ont vu d’un mauvais œil cette référence au gang de Los Angeles et ont alors vivement critiqué la sportive de haut niveau…

 De passage à Los Angeles, Fianso s’était fait un kif en exécutant le C-Walk en pleine rue devant un lowrider. Un délire 100% westcoast !