6ix9ine : la justice refuse sa demande de libération en résidence surveillée

Alors que 6ix9ine avait effectué la semaine dernière une demande afin de finir sa peine en résidence surveillée, craignant pour sa vie en prison, la justice a officiellement rejeté sa requête.

6ix9ine va devoir prendre son mal en patience. La semaine dernière, le rappeur natif de Brooklyn avait, par la voix de son avocat, transmis une demande à la justice afin d’effectuer le reste de sa peine chez lui, en résidence surveillée. Une requête motivée par les risques que Tekashi affirme encourir en prison, lui qui a largement collaboré avec la justice pour démanteler le Nine Trey Bloods, gang auquel il appartenait avant son incarcération, et ainsi réduire considérablement sa peine. Censé rester derrière les barreaux jusqu’en novembre prochain, il espérait donc pouvoir sortir rapidement et retrouver ainsi ses proches tout en se conformant aux conditions strictes de la résidence surveillée.

À LIRE AUSSI: 6ix9ine de retour chez lui pour effectuer le reste de sa peine ?

Dans un document obtenu par XXL, le juge en charge du dossier du rappeur a officiellement refusé sa demande, estimant qu’une libération anticipée, même en résidence surveillée, ne refléterait pas la gravité des actes commis par le rappeur avec son groupe. Il faut dire que le gang, affilié aux Bloods, pratiquait le racket et le trafic de drogues tout en étant impliqué dans plusieurs fusillades.

Néanmoins, si 6ix9ine devra encore rester en prison, le média américain affirme qu’il peut définitivement espérer être sorti en juillet prochain en cas de bon comportement, la justice américaine ayant pour habitude de libérer les prisonniers ne posant pas de problème et ayant effectué 85% de leur peine. A moins que le magistrat chargé de gérer cette affaire ne se montre une nouvelle fois inflexible…