Sur Instagram, Booba s’en est de nouveau pris à Seth Gueko, évoquant une ancienne histoire qui avait valu à ce dernier une condamnation en 2013.

D’ordinaire toujours enclin à s’en prendre à d’autres artistes, Booba s’était montré relativement calme en ce début d’année, préférant titiller gentiment Maes avant que ce dernier ne dévoile son nouvel album, Les Derniers Salopards. Un calme apparent qui n’aura pas duré bien longtemps puisque le Duc s’en est de nouveau pris ce mercredi 22 janvier à Seth Gueko, quelques mois seulement après l’avoir attaqué lorsque le rappeur originaire de Saint-Ouen-l’Aumône était apparu en compagnie de Sinik à l’occasion d’un concert au Québec. Pourtant, en 2009, Seth Gueko était invité par Booba à poser le morceau Démarrer sur Autopsie 3. En 2011, ils se retrouvaient ensemble sur le titre Gipsy King Kong, sur l’album Michto de Seth Guex. Les 2 artistes semblaient alors s’apprécier.

À LIRE AUSSI: Booba réagit à l’incarcération de Mala et tacle encore Sinik et Seth Gueko

Un dossier de 2013…

Cette fois, Booba a décidé de déterrer une affaire datant de 2013, quand Seth Gueko avait été condamné et incarcéré pour des violences commises sur une jeune femme, à la sortie d’un club des Champs-Elysées, à Paris. Une histoire, article du journal Le Parisien à l’appuie, que Kopp a cru bon devoir de nouveau relayer en faisant le parallèle avec une phase de son rival, issue du titre Ma Dalton sur l’album Bad Cowboy sorti en 2013 (“Je traite les femmes comme des princesses car je fut élevé par une reine”) et mise en exergue par un compte Instagram. Une attaque à laquelle Seth Gueko n’a pas souhaité répondre, alors qu’il profite actuellement de vacances ensoleillées en République Dominicaine. Reste à savoir si l’ex-tenancier de bar en Thaïlande prendra le temps de réagir à ces provocations, au risque de se faire largement attaquer dans les prochaines semaines…