En prison depuis 9 mois, Kodak Black se plaint régulièrement du traitement injuste qu’il subit et qui le mène à une mort lente, selon lui… Sa mère s’inquiète sérieusement.

Kodak Black continue de purger sa peine de 3 ans et 10 mois pour possession d’armes à feu. Un incident qui s’est déroulé avant qu’il ne se produise au festival Rolling Loud à Miami. Depuis qu’il est incarcéré, et alors qu’il risque encore 30 ans de prison pour d’autres chefs d’inculpation, l’artiste américain a été impliqué dans une violente altercation menant à l’hospitalisation d’un gardien de prison. Mais selon lui, l’histoire est bien différente. Il aurait été maltraité, piégé et drogué par une substance chimique qui lui aurait “donné l’impression d’être possédé”. Dernièrement, il s’est plaint que ce séjour en prison le tuait lentement et qu’il serait la cible d’une conspiration : “Ils me tuent stratégiquement et lentement ici”.

À LIRE AUSSI: Kodak Black en difficulté : “Ils sont en train de me tuer lentement en prison” !

La détresse d’une mère

Mercredi 22 janvier, un rapport du média WSVN 7 News de Miami indiquait que Marcelene Simmons – la mère de Kodak Black – avait engagé Benjamin Crump. Un avocat qui avait représenté la famille de Trayvon Martin, l’adolescent de 17 ans tué par George Zimmerman en février 2012. Marcelene Simmons l’aurait recruté pour dénoncer les agissements de l’institution carcérale contre son fils : “Je veux m’assurer que mon fils va bien. Je veux m’assurer qu’ils ne tuent pas mon fils. S’ils tuent mon fils, si mon fils meurt, je vais me tuer moi aussi. Après Dieu, mon fils est ma vie pour moi. Mon fils est tout pour moi”. Dans l’une de ses lettres, Kodak Black avait confié que la prison lui avait empêché de voir sa mère le 23 décembre et que sa famille n’avait reçu aucune de ses lettres pour les vacances.

kodak-black-mother
Kodak Black et sa mère

Si Marcelene Simmons et l’avocat Benjamin Crump devaient rendre visite au rappeur derrière les barreaux, ils ont été surpris de découvrir qu’il avait été déplacé dans le Kentucky : “Nous pensons qu’ils l’ont intentionnellement déplacé, il n’a donc pas pu rencontrer ses avocats”. Leur prochain objectif est d’essayer de voir le rappeur dans son nouvel établissent pénitencier situé dans l’Etat du Kentucky…