Annoncé comme le nouveau phénomène de la NBA, Zion Williamson a fait ses grands débuts cette nuit lors de la défaite des Pelicans face aux Spurs. 

Il était sans doute le numéro 1 de draft le plus attendu depuis un certain LeBron James en 2003. Sélectionné par les New Orleans Pelicans en juin après une saison exceptionnelle dans la célèbre université de Duke, où sont notamment passés Kyrie Irving et Brandon Ingram, l’ailier-fort de 1 mètre 98 s’était fait remarquer lors des matchs de pré-saison avant de se blesser au ménisque. Bien décidé à préserver au maximum leur diamant, les Pels avaient alors choisi de l’écarter des parquets avant le début de la saison. Une décision justifiée notamment par les risques physiques importants liés notamment au jeu très spectaculaire de Zion et à son poids, puisqu’il est déjà le 3ème joueur le plus lourd de la ligue (environ 130 kilos). Après 3 mois d’attente, le natif de Caroline du Nord a enfin pu goûter à la grande ligue cette nuit face aux San Antonio Spurs, pour le plus grand bonheur des fans…

Limité en temps de jeu par son coach Alvin Gentry, Zion a néanmoins pu faire étalage de son talent et de sa domination physique. Loin de n’être qu’un dunkeur impressionnant, il a réussi un sans-faute de loin (4/4 à 3 pts) et est devenu le 1er joueur à inscrire 4 shoots à 3 points sans en rater un pour son 1er match. Il a également inscrit 17 points d’affilés dans le 4ème quart-temps, une performance habituellement réservée aux “stars”. Une entrée en matière impressionnante (23 points au total, 7 rebonds, 3 passes décisives en 18 minutes) qui n’aura pas permis à son équipe de l’emporter (117-121), mais qui laisse évidemment songeur quant à l’avenir brillant qui attend Williamson. Autant dire que quand il sera à 100% physiquement, l’ouragan Zion risque de poser de nombreux problèmes aux autres franchises NBA…