En pleine promotion de son nouvel album, Rare, Selena Gomez s’est confiée sur sa relation avec son ex, Justin Bieber...

Après 4 ans d’absence, Selena Gomez est revenue avec un nouvel opus intitulé Rare. Un album plus personnel où la chanteuse s’est confiée sur son retrait médiatique, ses soucis de santé et sur sa relation avec son ex, Justin Bieber. Une histoire d’amour difficile à oublier…

Une relation toxique

Dans une nouvelle interview pour NPR, Selena Gomez a longuement raconté qu’elle avait souffert d’abus émotionnel, et psychologique, tout au long de sa relation avec Justin Bieber : Il est dangereux de rester dans un état victimaire. Et je ne suis pas irrespectueuse, je sens que j’ai été victime de certains abus […] J’ai dû trouver un moyen de l’admettre en tant qu’adulte. Et je devais comprendre les choix que je faisais. Même si je ne veux certainement pas passer le reste de ma vie à en parler, je suis vraiment fière de pouvoir dire que je me sens plus forte et que j’ai trouvé un moyen de traverser cette période avec autant de grâce que possible.

À LIRE AUSSI: Justin Bieber : le 1er épisode des Justin Bieber: Seasons dévoilé [Vidéo]

Une vérité que le chanteur canadien, qui vient de poster sur YouTube sa série-documentaire sur sa vie, avait admis dans un long post sur Instagram, en septembre 2019. Reconnaissant ses travers, le poids du succès et de la pression surtout sur un jeune garçon comme lui, les défauts de son cadre familial, les prises de produits illicites… il revient sur ces relations avec les femmes  : “[…] J’ai été plein de ressentiments, irrespectueux envers les femmes et en colère. Je me suis éloigné de tous ceux qui m’aimaient et je me cachais derrière la coquille de cette personne que j’étais devenue. Il m’a fallu des années pour rebondir après toutes ces terribles décisions, réparer les relations rompues et changer mes habitudes relationnelles.

Quoi que l’un ou l’autre pense de leur histoire, Selena Gomez peut se consoler avec son 3ème album, qui s’est placé à sa sortie N°1 des charts avec 112 000 unités vendues, la 1ère semaine. Elle détrône ainsi Roddy Ricch et son projet Please Excuse Me for Being Antisocial. Une dure bataille pour se maintenir dans les charts, alors que la jeune femme a supplié ses fans, sur tous ses réseaux, d’acheter et de streamer son album…