Au Toyota Center de Houston, Jon Jones s’est difficilement défait de Dominick Reyes par décision unanime des juges. La légende des lourds-légers de l’UFC s’est au passage offert un sacré record appartenant précédemment à GSP.

Qui pourra détrôner Jon Jones ? Si le nom du combattant nigérian Israël Adesenya est régulièrement cité depuis plusieurs mois, Dominick Reyes paraissait être un adversaire crédible pour infliger sa seconde défaite professionnelle à Jones lors de l’UFC 247 qui se déroulait cette nuit à Houston. L’ancien footballeur américain, qui présentait une fiche de 12 victoires pour 0 défaite à l’UFC, a néanmoins dû s’incliner sur décision unanime des juges. Mis en difficulté à plusieurs reprises, Jon Jones est néanmoins parvenu à se sortir du piège fait notamment de puissance que lui tendait son adversaire et conserve ainsi sa ceinture de champion du monde des poids lourds-légers. Une décision qui ne fait d’ailleurs pas vraiment l’unanimité au sein des amateurs de MMA, Reyes s’étant montré beaucoup plus actif, dangereux et entreprenant que son adversaire. Ce dernier a d’ailleurs affirmé en conférence de presse “savoir qu’il avait remporté ce combat”, une idée partagée notamment par le célèbre commentateur Joe Rogan après l’affrontement.

Grâce à cette victoire, Jones a également battu un sacré record appartenant à Georges Saint-Pierre en remportant son 14ème combat pour le titre. Une belle réussite qui marque encore un peu plus son statut de légende du MMA et de l’UFC. Forcément, les regards sont désormais tournés vers la fédération de Dana White, afin qu’il puisse réaliser le rêve de certains en opposant Jones à Adesanya, un combattant puissant mais beaucoup plus léger que l’américain…