Alors qu’un showcase de Sadek prévu ce week-end à Saint-Priest, dans la région lyonnaise, a été annulé en raison de craintes de débordement, le rappeur s’en est pris à Bassem Braiki sur les réseaux sociaux.

Sadek enchaîne décidément les conflits sur les réseaux sociaux. Alors qu’il y a plusieurs semaines, une jeune femme avait affirmé être tombé enceinte du rappeur, ce dernier lui avait longuement répondu, niant les accusations et promettant de l’attaquer en justice tout en la taclant à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux. L’accusatrice avait d’ailleurs elle-même mis fin à la polémique en mettant en scène son avortement, ne prouvant ainsi jamais la paternité supposée du rappeur originaire de Neuilly-Plaisance (93).

À LIRE AUSSI: Sadek évoque à nouveau des rumeurs qui le visent sur les réseaux sociaux

Cette fois, c’est avec une personnalité contestée des réseaux sociaux que Sadek semble être entré en conflit. Ce dernier, qui devait se produire lors d’un showcase organisé à Saint-Priest, dans la région lyonnaise, a vu la soirée annulée par crainte de débordements. Un contre-temps provoqué par Bassem Braiki et ses soutiens, célèbre sur Snapchat et très controversé pour ses idées anti-métissage. Face à cette annulation, c’est un Sadek très remonté qui s’est exprimé sur ses réseaux, appelant ainsi son rival à lui donner une adresse afin qu’il puisse se rencontrer.

Evidemment informé de cette vidéo, Bassem n’aura pas tarder à lui répondre, se filmant en train de récupérer son courrier et présentant à la caméra son adresse située dans la ville de Vénissieux, en banlieue de Lyon. S’exprimant en dialecte tunisien et en français, il invite ainsi son rival à venir le rejoindre sans jamais citer son nom.

Quelques minutes après, Sadek a de nouveau évoqué son nouvel ennemi sur Twitter en postant des photos peu glorieuses où Bassem apparaît en pleine relation sexuelle…

Une situation qui n’est pas sans rappeler le conflit qui avait déjà opposé Bassem à un autre rappeur, en l’occurrence Booba. Alors que le Duc devait se produire dans une boite de nuit lyonnaise en mars 2016, l’influenceur avait convié une centaine de jeunes à bloquer les accès au club. Des bagarres avaient même éclaté devant le lieu, provoquant l’annulation du show.