Avant d’être signée sur le label Young Money, Nicki Minaj aurait pu devenir la protégée de 50 Cent… 

Lundi 10 février, Nicki Minaj est revenue sur les ondes avec son émission Queen Radio, diffusée sur la station Beats 1 d’Apple Music. Le 1er invité de l’année était le rappeur, acteur et producteur 50 Cent. L’occasion pour ce dernier de revenir sur sa série Power – qui s’est terminée ce week-end – et sur la raison pour laquelle il n’a pas signé Nicki Minaj, au début de sa carrière : “C’est à cause de Fendi. C’est la seule raison pour laquelle je n’ai rien dit ou je n’ai pas suivi ce qu’elle faisait, c’est parce qu’il était là. Maintenant, il est vieux. Il sait comment entretenir une bonne relation. A l’époque, il était juste Fendi”. Rien à voir avec la marque italienne de prêt-à-porter de luxe, en l’occurrence, Big Fendi était le manager de Nicki Minaj, qui l’a découvert au milieu des années 2000. En désaccord sur de nombreux points, la rappeuse et le manager avaient toutefois choisi de se séparer professionnellement.

Big Fendi & Nicki Minaj
Big Fendi & Nicki Minaj

La rappeuse a ensuite été managée par Debra Antney – la mère de Waka Flocka Flame – et ex-manager de Gucci Mane et French Montana. En 2009, elle signe avec le label Young Money et devient la rappeuse la plus reconnue de sa génération… avant d’être bousculée par une certaine Cardi B !

Guest-star dans le prochain Power ?

Talentueuse rappeuse, Nicki Minaj est également une bonne actrice qui a été diplômée de LaGuardia High School à Manhattan. Le lycée – qui enseigne le théâtre , la danse et la musique – a accueilli de nombreux élèves connus comme Jennifer Aniston, Wesley Snipes, Al Pacino… Fan de la série Power, Nicki Minaj a demandé à 50 Cent de faire une apparition dans l’une de ses séries, ce à quoi le producteur a répondu : “Nous pouvons faire en sorte que cela se produise à chaque fois que tu es disponible” ! Pas sa façon de postuler pour un rôle…

À LIRE AUSSI: Nicki Minaj réagit à la polémique sur sa phrase sur Rosa Parks !

Celle qui est en beef avec son ex, Meek Mill, est également revenue sur son nouveau single controversé : Yikes. Elle a expliqué qu’elle a dû rapidement mettre en ligne la chanson dans son entièreté au moment où l’extrait, qui a fait polémique, est devenu viral sur Instagram. Un morceau dans lequel elle cite Rosa Parks (“Que toutes ces p*tes à la Rosa Parks, se bougent le cul”) et qui a mal été perçu par une grande partie de la communauté Afro-Américaine. Mais une phrase qu’elle ne regrette pas…