Ninho : son concert à Lyon menacé par des soutiens de Bassem ?

Alors que Ninho doit se produire ce jeudi à la Halle Tony Garnier de Lyon, plusieurs messages laissant entendre que des soutiens de Bassem Braiki pourraient venir perturber le show ont été publiés sur les réseaux sociaux…

Si les réseaux sociaux se sont largement agités suite à la diffusion, dans la nuit de lundi à mardi, de l’agression de Bassem Braiki par Sadek, la justice n’aura pas tarder à agir. C’est ainsi qu’après l’ouverture d’une enquête en flagrance pour agression par le parquet de Lyon, le rappeur originaire de Neuilly-Plaisance (93) a été interpellé ce mercredi soir alors qu’il se trouvait à Bagnolet. Une arrestation qui pourrait conduire à la mise en examen de Sadek, qui a dès le début assumé et justifié ses actes, avant un éventuel procès…

À LIRE AUSSI: Sadek en garde à vue dans l’affaire de l’agression de Bassem

Affaire Sadek/Bassem : Les répercussions

Mais cette affaire pourrait également avoir de grosses conséquences sur les prochains concerts de rappeurs organisés à Lyon ou dans la région. Ainsi, tandis que Ninho doit se produire ce soir à la Halle Tony Garnier, plusieurs internautes ont relayé des messages provenant de soutiens du contesté influenceur de Vénissieux, Bassem Braiki. Ces derniers, qui appellent depuis mardi à la “vengeance”, souhaiteraient ainsi s’en prendre à Ninho au simple prétexte qu’il est un artiste originaire de la région Parisienne. Le concert de Kalash Criminel, qui est lui programmé ce samedi 15 février au Ninkasi, est également cité comme une cible potentielle…

Autant dire qu’il est probable que la justice et les organisateurs des shows décident d’annuler les représentations de N-I et de Crimi’ par crainte de débordements violents, à moins qu’ils ne décident simplement de renforcer considérablement le service de sécurité. Si les artistes ne seront évidemment pas pénalisés par ces possibles annulations, ce sont les fans lyonnais eux-mêmes qui seront les plus déçus si débordements il y a. La tension risque donc d’être vive sur les lieux des 2 concerts…