Le PSG s’incline logiquement sur la pelouse du Borussia Dortmund

En déplacement à Dortmund pour y disputer son huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions, le PSG a été battu 2 buts à 1 face au Borussia.

C’est une déception énorme qu’a vécu ce soir le PSG. En déplacement à Dortmund pour un huitièmes de finale de Ligue des Champions évidemment très attendu, Paris s’est incliné 2 buts à 1 sur un doublé du prodige norvégien Erling Haaland. Très peu dangereux en 1ère mi-temps, où ils ne se sont finalement procurés aucune occasion sérieuse mais sont parvenus à préserver le score, les Parisiens se sont montrés bien plus inspirés en seconde période. Malgré tout, c’est le Borussia qui va ouvrir le score à la 69ème minute grâce à un but du phénomène norvégien Erling Haland suite à un cafouillage dans la surface de réparation du PSG (1-0). Une ouverture du score qui va réveiller un Signal Iduna Park en feu, mais également les stars du PSG. 5 minutes après, Kylian Mbappé va réussir à s’extirper du marquage très serré des défenseurs allemands pour servir Neymar, seul face au but vide, qui ne va pas trembler pour égaliser (1-1).

C’est le moment que va choisir Haaland, quelques instants seulement après le coup d’envoi des parisiens, pour inscrire un petit bijou. A l’entrée de la surface, celui qui est arrivé cet hiver en provenance du Red Bull Salzburg va envoyer un missile du pied gauche qui va venir se loger dans la lucarne de Keylor Navas (2-1). Un but dont les joueurs de Thomas Tuchel ne se remettront pas malgré quelques belles opportunités, dont l’une d’entre elles se conclura par un poteau trouvé par Neymar. Défait logiquement, Paris devra offrir un bien meilleur spectacle au Parc des Princes, dans 3 semaines lors du match retour…

Dans l’autre match de la soirée, l’Atlético s’est imposé sur le plus petit des scores face à Liverpool (1-0). Largement dominés lors de la 1ère mi-temps et menés dès la 4ème minute sur un but de Saul Niguez, les Anglais ne vont jamais réussir à faire sauter le verrou madrilènes. Les Espagnols partiront donc avec un léger avantage au match retour, une avance qu’ils sont capables de conserver et ainsi créer une énorme surprise face au vainqueur sortant.