Alors que les premiers éléments semblaient indiquer qu’il avait été victime d’un cambriolage ayant mal tourné, les caméras de surveillance laissent désormais à penser qu’il aurait été volontairement ciblé.

Voilà une information qui risque de modifier beaucoup de choses dans l’enquête sur la mort de Pop Smoke, assassiné ce mercredi à son domicile situé sur les collines d’Hollywood. Tandis que dans un premier temps, les éléments recueillis par la presse américaine laissaient à penser que le rappeur natif de New York avait été la victime malheureuse d’un cambriolage ayant mal tourné, TMZ affirme ce matin qu’il n’en serait rien.

À LIRE AUSSI: Pop Smoke : le rappeur new-yorkais assassiné à son domicile [Vidéo]

De nouveaux éléments troublants…

Les caméras de surveillance de la demeure ont ainsi filmé 4 hommes (et non 2, comme nous l’avions affirmé au moment du décès du rappeur), masqués et vêtus de pull à capuche, parvenir à s’introduire autour de la villa où une fête venait de se terminer. Tandis que l’un d’entre eux restera à l’arrière, les 3 autres parviendront à s’introduire par la porte d’entrée, alors même que l’alarme était désactivée et que Pop Smoke était seul. C’est alors que plusieurs coups de feu vont retentir et que les suspects vont prendre la fuite par la porte d’entrée, sans rien emporter avec eux.

À LIRE AUSSI: Pop Smoke : les réactions après l’annonce de son décès

Un dernier élément qui fait dire à la famille que les 4 hommes étaient là pour assassiner le rappeur, et non le cambrioler comme on le pensait initialement. Les enquêteurs vont désormais avoir beaucoup de travail afin de retrouver la trace des assassins de Pop Smoke puis de comprendre leurs motivations à commettre ce meurtre. Un assassinat visiblement commandité qui a évidemment provoqué de très nombreuses réactions, aussi bien aux Etats-Unis qu’en France. Il faut dire qu’à seulement 20 ans, Pop Smoke s’était fait un nom et apparaissait parmi les plus grands espoirs du rap américain…