Accusé de viol par une jeune femme, le footballeur italien, Mario Balotelli, contre-attaque avec une plainte pour tentative d’extorsion…

Selon la presse italienne relayée par Nice-Matin, une jeune femme originaire de Vicence (dans le Nord de l’Italie) a déposé une plainte – en janvier 2018 – contre Mario Balotelli pour viol alors qu’elle n’avait que 16 ans. Les faits se seraient déroulés en juillet 2017 pendant des vacances à Nice où le joueur évoluait alors dans le club OGC Nice (durant 3 saisons). La jeune femme affirme que le footballeur l’aurait forcé à coucher avec lui : “Le soir, je l’ai contacté sur Instagram pour lui demander si c’était bien lui et il me l’a confirmé. Nous avons échangé des messages puis il m’a proposé de sortir”. Les 2 amants se seraient vus quelques temps après, ils se seraient embrassés et c’est à ce moment-là, que le viol se serait produit : “Il m’a fait la surprise de m’y rejoindre… Il m’a complimentée, mise en confiance, puis invitée dans une salle privée et embrassée. J’ai proposé de danser, mais il était gêné que des gens prennent des photos avec leur portable et m’a demandé de le suivre dans un endroit plus isolé. J’ai accepté, car j’ignorais ses véritables intentions […] J’avais envie de pleurer. Je ne voulais pas que les choses se passent comme ça, mais j’étais complètement à la merci de cet homme : je me sentais paralysée, bloquée”.

Mario Balotelli-accusations

Une version différente

A 29 ans, Mario Balotelli, lui, se dit victime d’une tentative d’extorsion et de chantage pour une relation qui était totalement consentie : “J’ai été approché dans la rue par 2 filles qui m’avaient reconnu. Nous avons gardé le contact sur Instagram. Nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises. Elle a affirmé avoir 18 ans et m’a montré une carte d’identité qui montrait cet âge. Dès son arrivée, elle a commencé ses effusions, elle s’est frottée à moi, s’est assise sur moi. Nous nous sommes embrassés, mais j’ai vu que tout le monde nous regardait et je me suis senti gêné. Elle semblait décomplexée. Nous avons continué à nous embrasser et commencé une autre relation. Mais elle a dit qu’elle se sentait mal et j’ai donc arrêté”.

Après leur relation, Mario Balotelli aurait commencé à recevoir des appels de la jeune fille et de son avocat qui lui aurait demandé de se présenter “avec 100 000 euros”, sous peine de rendre cette affaire publique, ce que le footballeur avait refusé. Selon le quotidien italien Corriere del Veneto, une audience préliminaire dans l’enquête pour tentative d’extorsion est prévue pour le 24 mars.