Le tournage de Mission Impossible VII interrompu à cause du coronavirus

Le coronavirus a provoqué l’interruption du tournage du prochain Mission Impossible, selon les dernières informations de Paramount Pictures.

Alors que le tournage du 7ème volet de la franchise devait commencer à Venise pour 3 semaines, celui-ci a tout simplement été interrompu et reporté face à la menace du coronavirus qui touche actuellement l’Italie. C’est un porte-parole de Paramount Pictures qui a confirmé la nouvelle aux médias : “Par souci de prudence pour la sécurité et le bien-être de nos acteurs et de notre équipe, et avec les efforts du gouvernement vénitien pour arrêter les rassemblements publics en réponse à la menace du coronavirus, nous modifions notre plan de production pour nos 3 semaines de tournage à Venise […] Nous surveillons de près cette situation et travaillons avec les responsables de la santé et du gouvernement au fil de son évolution”.

Ce porte-parole a ajouté que les membres de la production étaient autorisés à rentrer chez eux jusqu’à la reprise du tournage, qui ne débutera pas avant le 1er mars. Selon le Daily Mail, l’acteur principal Tom Cruise serait actuellement barricadé au Gritti, un palace italien 5 étoiles. Star de la saga Mission Impossible depuis 1996, il incarnera de nouveau l’agent Ethan Hunt dans ce nouveau long-métrage réalisé par Christopher McQuarrie et dont la sortie est pour l’instant programmé en juillet 2021. Une 8ème épisode aurait même été programmé…

coronavirus venise mission impossible

Un virus mortel

Ce mercredi, l’Italie dénombre déjà près de 1 décès dû au coronavirus. Le nombre de cas dans le pays s’élève désormais à 322 cas, selon le chef du département italien de la Protection Civile. De nouvelles régions italiennes ont enregistré des cas de personnes testées positivement : 2 cas à Florence et Pistoia et 1 cas en Sicile. En France, le ministre de la santé Olivier Véran a confirmé qu’il n’y avait “plus aujourd’hui de malade en circulation en France. Une information qu’il a assuré au micro de RTL : “Nous avons beaucoup d’alertes. C’est tout à fait normal car l’épidémie est à nos portes. Nous nous préparons, nous préparons l’ensemble des dispositifs de veille sanitaire et d’intervention, en ville comme à l’hôpital, dans l’hypothèse où l’épidémie viendrait”. Pas très rassurant donc…