Alors que plusieurs personnalités du hip-hop français se sont mobilisés afin que le corps de Lionel D soit rapatrié en France, le Ministre de la Culture a réagi ce jeudi 27 février…

Quelques heures seulement après l’annonce du décès de Lionel D, de son vrai nom Lionel Eguienta, pionnier du hip-hop français qui s’était notamment illustré dans les années 80 aux côtés de Dee Nasty, ce dernier avait confirmé avec émotion la triste nouvelle, expliquant qu’il s’était éteint à Londres où il résidait depuis 20 ans. Bien plus qu’une simple lettre d’adieu à son ami, c’est un appel à l’aide qu’avait lancé le Dj, expliquant qu’en raison de l’absence de famille et de sa situation précaire, son corps pourrait être incinéré par l’Etat Britannique, une situation qu’il refusait logiquement.

À LIRE AUSSI: Dee Nasty s’exprime avec émotion après le décès de Lionel D

Une réaction rapide de l’Etat français

Par la suite, plusieurs personnalités du milieu urbain tels que Dj Lord Issa ou le journaliste Raphaël Yem avaient relayé cet appel, tandis que Mokobé, originaire de Vitry-sur-Seine (94) comme Lionel D, s’est lui mobilisé auprès de sa ville afin de lui obtenir une place dans un cimetière local. Visiblement, les appels à l’aide ont été entendus puisque le compte Twitter officiel du Ministre de la Culture, Franck Riester, s’est exprimé ce jeudi soir sur ce cas. Il a ainsi confirmé que ses services étaient en relation avec le consulat de France au Royaume-Uni afin que son corps soit pris en charge puis confié à ses amis proches en France. Il devrait donc pouvoir bénéficier d’un enterrement digne de ce nom, lui qui a posé les bases du hip-hop en France avec Dee Nasty et Sydney, entre autres.