Le show caliente de Shakira et Jennifer Lopez lors de la mi-temps du 54ème Super Bowl n’était pas du goût de certains américains puritains, qui se sont massivement plaints de leur performance…

Le 2 février 2019, Shakira et Jennifer Lopez étaient les stars du Super Bowl LIV. Comme chaque année, la mi-temps du match de la finale de NFL est le moment le plus attendu autant par les spectateurs présents dans le stade que par les millions de téléspectateurs dans le monde. L’événement est en effet suivi par plus de 100 millions d’américains et est diffusé en direct dans 180 pays. Pour l’édition 2020, la NFL avait choisi de mettre la barre haute en invitant les 2 bombas latinas et on peut dire qu’elles ont fait le show ! Shakira a revisité ses plus gros hits et a marqué la mi-temps avec une séquence devenue virale en jouant avec sa langue. Quant à J.Lo, elle a enchaîné ses tubes et a été rejoint par J Balvin et même par sa fille Emme Anthony pour interpréter Born in the U.S.A, un choix qui n’avait pas été validé par Jay-Z

À LIRE AUSSI: Jennifer Lopez : son message politique au Super Bowl désavoué par Jay-Z

Un show jugé trop sexy…

Saluée par de nombreuses célébrités, la performance a attiré l’attention de 103 millions d’américains devant leur télévision. Et pourtant, certains ont trouvé un moyen de se plaindre qualifiant la prestation de “pornographique et de danger pour les enfants. L’agence gouvernementale Federal Communications Commission (FCC) a reçu 1 312 plaintes. Certaines de ces plaintes proviennent de parents qui ont pensé que le show encourageait le trafic sexuel, aucun avertissement public n’ayant en plus été donné avant le spectacle.

Voici à quoi ressemblaient quelques-unes des plaintes :

  • Mi-temps complètement inappropriée avec des simulacres d’orgies, du strip-tease et à la limite de la pornographie. C’est un événement familial en prime-time et cela n’aurait jamais dû se produire”.
  • La performance de Jennifer Lopez au spectacle de mi-temps du Super Bowl était extrêmement explicite et totalement inacceptable pour un événement que les familles, y compris les enfants, regardaient. J’ai dû envoyer mes enfants hors de la pièce afin qu’ils ne soient pas exposés à quelque chose qu’ils n’auraient pas dû voir”.
  • Qu’enseignez-vous aux jeunes filles ? Danser à moitié nues pour exciter les hommes, puis crier #MeToo pour harcèlement ? Est-ce OK d’être un être sexuel et de secouer votre derrière nu et d’exposer votre entrejambe et de danser sur un poteau devant le monde ?

Pour le moment, la FCC n’a pas prévu de sanctions… Mais leur performance est-elle plus choquante que l’affaire du “nipplegate” de Janet Jackson lors du Super Bowl en 2004.