Comme il l’avait laissé entendre à l’issue de sa défaite, Deontay Wilder a activé son option afin d’obtenir un troisième combat face à Tyson Fury.

Deontay Wilder n’a donc pas dit son dernier mot. Battu pour la 1ère fois de sa carrière le 22 février alors qu’il affrontait Tyson Fury pour défendre sa ceinture WBC de champion du monde des poids-lourds, l’américain avait tenté de justifier sa défaite. Il avait ainsi affirmé que le costume qu’il portait lors de son entrée était trop lourd (près de 18 kilos), le fatiguant avant même qu’il ne monte sur le ring. Une excuse à laquelle beaucoup n’ont évidemment pas cru, estimant qu’il s’agissait simplement d’une façon de se dédouaner. Peu après, Wilder était apparu dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux, affirmant qu’il était un guerrier et qu’il comptait bien revenir afin de récupérer sa ceinture.

Comme il l’avait évoqué suite à sa défaite, Deontay Wilder a officiellement levé l’option présente dans son contrat lui permettant d’obtenir un troisième combat, le dernier, face à Fury. Ainsi, Bob Arum, promoteur du boxeur britannique (et de Tony Yoka depuis quelques semaines), a confirmé que son protégé affronterait Wilder le 18 juillet : “C’est après les play-offs de basket, au milieu de la saison de baseball et il n’y a plus de foot. C’est le moment idéal. Je me doutais que Wilder utiliserait son option, parce que j’ai assez d’expériences avec les rematchs pour savoir que tout pourra se passer”. Comme pour le second combat, c’est le MGM Grand de Las Vegas qui accueillera cette belle. Après avoir généré près de 17 millions de dollars lors de leur dernier combat, Fury et Wilder risquent une nouvelle fois d’affoler les fans de boxe. Reste désormais à savoir si le Bronze Bomber aura retrouvé sa puissance et ses jambes, indispensables s’il souhaite retrouver sa ceinture mondiale…